22 mars 2017 : intervention auprès de collégiens de Clichy-la-Garenne

Mercredi 22 mars 2017

Intervention auprès des membres du CCEJ (Conseil Communal Enfance Jeunesse) de Clichy-la-Garenne

À l’initiative de la ville de Clichy-la-Garenne et conformément à la convention qui la lie au département des Hauts-de-Seine, l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org) est intervenue à la Maison des Associations Aimé Césaire auprès de deux groupes de collégiens, en présence de M. Patrice PINARD, Maire-Adjoint à la Sécurité Publique et à la Prévention, et de professionnels de la prévention. Cette intervention, en croisant les expériences et les ressources (victime présente sur place, témoignage audio-visuel, document papier), a pour objectif de réaffirmer la primeur des valeurs républicaines et de clarifier les représentations de chacun sur le terrorisme, en suscitant l’élaboration personnelle.

(c) Droits réservés

À 16 heures, Stéphane LACOMBE, directeur adjoint de l’AfVT.org, a mené une première intervention auprès d’un groupe de 11 collégiens de 6ème et de 5ème, tous membres du CCEJ (Conseil Communal Enfance Jeunesse).

Au terme d’une introduction visant à présenter l’AfVT.org et le sujet du terrorisme en corrélation avec la citoyenneté, le témoignage vidéo de Julien ALTOUNIAN, blessé dans l’attentat du Caire alors qu’il n’était qu’adolescent, a été projeté et les collégiens ont pu réagir et poser leurs questions.

Guy BENAROUSSE, victime de l’attentat de la rue des Rosiers, également présent, a pu partager son expérience de vie et de reconstruction personnelle.

À 17 heures, un second groupe a pris place dans la salle. Il était composé de 8 collégiens de 4ème et de 3ème, également tous membres du CCEJ (Conseil Communal Enfance Jeunesse). Au terme de la présentation des enjeux qui mobilisent l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org) et de la projection de la vidéo mentionnée précédemment, les échanges se sont déployés avec des réflexions personnelles autour du caractère totalitaire de la pensée extrémiste (prélude au terrorisme), la spécificité du terrorisme par rapport à d’autres formes de violence illégitime, et ce que l’on peut considérer comme relevant de la radicalisation.

Les médiateurs présents, ainsi que Guy BENAROUSSE et Najet BENSAÏD, chargée de mission pour l’AfVT.org, ont également contribué à enrichir les échanges.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *