8 mai 2015 : coup d’envoi du Projet Phoenix !

projet_phoenix-1280x853.jpg

Projet Phoenix_150 copieVendredi 8 mai 2015

Coup d’envoi du Projet Phoenix !

Inédit en France et entièrement conçu par l’AfVT.org, le Projet Phoenix est le premier programme à visée thérapeutique destiné aux adultes ayant été affectés par des actes terroristes de manière directe ou indirecte. Durant une semaine, un groupe réduit de participants (entre 8 et 10 adultes) sera encadré par une équipe de professionnels du traumatisme composée de psychologues et d’arts thérapeutes.

Le Projet Phoenix se déroulera du 8 au 15 mai 2015, dans un lieu préservé et enchanteur, propice au calme et au repos.

Pourquoi le Projet Phoenix ?

Plaidant pour un accompagnement des victimes du terrorisme sur le long terme, l’AfVT.org appuie la nécessité de démocratiser la thérapie post-traumatique, particulièrement en période d’attentats lorsque certains traumas anciens sont réactivés. C’est pour répondre à un besoin formulé par les victimes elles-mêmes que l’AfVT.org a élaboré avec des praticiens aguerris le Projet Phoenix.

L’ancienneté du traumatisme et l’âge de la victime n’influent pas sur la nécessité de se reconstruire.

Il n’existe pas de statistique exhaustive sur le traumatisme des victimes civiles du terrorisme mais les témoignages que nous avons pu recueillir révèlent un blocage lorsqu’il s’agit de consulter un psychologue. Ce sont les symptômes physiques qui poussent certaines victimes à consulter, sans qu’elles fassent le lien entre l’événement traumatique et leurs symptômes psychosomatiques.

Objectifs et programme

Le Projet Phoenix aspire à apporter un accompagnement thérapeutique à des victimes du terrorisme dans un cadre propice à la libération de la parole et de l’expression corporelle. Ces étapes ont pour but de ramener la confiance en soi, dans les autres, ainsi que de donner du sens à son vécu.

R.É.P.I.T
•    Rencontrer des personnes ayant vécu le même traumatisme.
•    Échanger sur le vécu des uns et des autres peut être constructif.
•    Partager les expériences pendant et après le traumatisme.
•    Informer sur les outils de prise en charge thérapeutique.
•    Travail de deuil pour ceux qui ne l’ont pas commencé et ceux qui doivent l’achever.

MATIN (jours 1 à 6)
Les participants travailleront dans le cadre d’un groupe de parole.

APRÈS-MIDI (jours 1 à 3)
Les participants travailleront sur l’expression corporelle et théâtrale.

APRÈS-MIDI (jours 4 à 6)
Les participants travailleront sur le modelage en utilisant l’argile.

1. Les groupes de parole
Les groupes de parole permettent de travailler sur les émotions ressenties, celles qui sont occultées et leur impact sur le psychisme. Deux psychologues, un homme et une femme, encadreront en milieu fermé le groupe de parole qui comptera entre 8 et 10 adultes.

2. Expression corporelle par l’art théâtral
L’objectif de cet atelier est de permettre aux participants d’exprimer leurs différentes émotions. L’atelier vise, à travers la pratique du théâtre, à contribuer au développement personnel des participants en leur permettant de se surpasser, d’extérioriser leur ressenti, leurs émotions au moment présent, leur point de vue menant à l’épanouissement personnel aussi bien au niveau individuel que collectif.

3. Art-thérapie par le modelage
L’art-thérapie permet de donner forme à l’inexprimable par le processus de la création. Le message se dessine au fur et à mesure que l’expression artistique évolue, comme un film dont on comprend le sens au fil des séquences. Le fait de créer et d’observer fait émerger des représentations propres à l’art-thérapie. Pour cela, les trois séances sont liées aux trois séquences de l’histoire personnelle : L’Avant, le Pendant, L’Après.
Ces trois ateliers vont décortiquer les émotions, la prise de conscience de l’évolution du comportement, en partant de sa vie avant le moment traumatique, en revivant l’acte terroriste et s’en détachant avec des projections pour la vie d’après.