13 janvier 2014 : l’AfVT.org soutient deux lycéennes pour leur TPE

2014-01-13-12.33.37-1024x768.jpg

OLYMPUS DIGITAL CAMERALundi 13 janvier 2014

Entretien avec Justine et Sonia, élèves de 1ère ES

Dans le cadre de notre action “Terrorisme : et si on écoutait les victimes ?”, Guillaume DENOIX de SAINT MARC a reçu deux élèves scolarisées au lycée Maurice Ravel (Paris 20e) dans les locaux de l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org).

Justine et Sonia ont fait la démarche de contacter notre association afin de recueillir le témoignage d’une victime du terrorisme. Ces deux élèves de 1ère ES travaillent ensemble sur un TPE (Travaux Personnels Encadrés) dont le sujet est : le terrorisme. L’entretien a porté sur le parcours de la victime, sur le processus de radicalisation, sur la France comme cible potentielle des groupes terroristes, sur les tueries de Toulouse et Montauban, mais aussi sur la prévention de l’extrémisme.

L’Association française des Victimes du Terrorisme est heureuse d’accompagner Justine et Sonia tout au long de leur travail de recherche et de les aider à surmonter leurs doutes et leurs questionnements.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa démarche de Justine et Sonia doit être encouragée et montre que le phénomène du terrorisme peut être abordé à l’école sous un angle fédérateur et rationnel : inculquer aux citoyens de demain les vertus et les bienfaits de la citoyenneté positive.

Nous ne cesserons d’encourager les proviseurs, les enseignants et les équipes pédagogiques à faire travailler les élèves sur des sujets qu’ils sont capables d’appréhender à partir du moment où on leur fournit les bons outils.

Lundi 24 mars 2014

Rencontre avec Anaële ABESCAT

Justine et Sonia ont pratiquement fini de rédiger leur TPE.

Sur leur demande, l’Association française des Victimes du Terrorisme a présenté à Justine et Sonia une victime du terrorisme à peine plus âgée qu’elles, Anaële ABESCAT, victime de l’attentat en Arabie Saoudite ayant tué 4 français le 26 février 2007.

Au terme de leur travail de recherche sur le terrorisme, Justine et Sonia ont éprouvé le besoin de rencontrer une jeune victime du terrorisme engagée dans la lutte contre la radicalisation.

Qu’elles en soient remerciées.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *