TUNISIE – Attentat contre une Synagogue à Djerba

le-tourisme-tunisien-sidi_bou_said.jpg

Un camion-citerne rempli de gaz et d’explosifs a sauté devant la synagogue de la Ghriba à Djerba en Tunisie.

L’explosion a entrainé la mort de 21 personnes présentes dans la synagogue :

14 allemands, 5 tunisiens et 2 français ; et blessé près d’une trentaine de touristes.

Paul Sauvage, retraité sarthois âgé de 74 ans et Mohamed Fatmi, leur guide touristique âgé de 50 ans, sont les deux français décédés dans l’attentat.

L’action sera revendiquée quelques jours plus tard par l’Armée de Libération des Lieux Saints, liée au réseau terroriste Al-Qaida. Le kamikaze Nizar Nawar, un jeune homme de 25 ans a rapidement été identifié.

Les procédures judiciaires se dérouleront dans trois états différents concernés par l’attentat : l’Espagne, la Tunisie et la France.

Le 10 mai 2006, un tribunal espagnol condamne le pakistanais Ahmed Rukhsar et l’homme d’affaires espagnol Enrique Cerda à 5 ans d’emprisonnement pour avoir financé l’attentat contre la synagogue de la Ghriba.

En mars 2007, la justice tunisienne condamne Belgacem Nawar, l’oncle de Nizar Nawar, à 20 ans de réclusion criminelle pour complicité dans l’attentat.

En février 2009, la Cour d’assises spéciale de Paris a condamné Walid Nawar, le frère du kamikaze à une peine de 12 ans de prison pour complicité dans l’attentat ; tandis que l’allemand Christian Ganczarski a été condamné à 18 ans de réclusion également pour complicité.

Ce dernier a également été reconnu coupable d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste pour avoir fréquenté à plusieurs reprises, au Pakistan et en Afghanistan, plusieurs chef du réseau terroriste Al Qaïda, dont Oussama Ben Laden.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *