Meurtre d’une Franco- israélienne en Cisjordanie

1.jpg

Le 21 décembre une enquête a été ouverte sur un décès par la police israélienne. En effet, le corps d’une Franco-israélienne a été retrouvé dans la nuit dans une forêt près d’une colonie israélienne en Cisjordanie. Quelques jours plus tard, c’est à dire le 24 décembre un palestinien a été interpellé. L’homme, a rapidement reconnu crime, et exprimé ses motivations nationalistes. Les autorités ont qualifié ce crime d’horrible, notamment le ministère français des Affaires étrangères parlant d’un « crime odieux ».

Qui est la victime ? Esther Horgen, de son vrai nom Brigitte Attelan. Elle était mère de six enfants et âgée de 52ans. Elle avait décidé de quitter Paris plus précisément Fontenay aux Roses, pour s’installer en Cisjordanie il y a une trentaine d’année (1980). Depuis vingt ans, elle vivait avec sa famille dans la colonie de Tal Ménashé.

Elle était conseillère conjugale.

Selon ces proches : « Elle était issue d’un judaïsme pluraliste, certes très pratiquant, mais très ouvert, ce qui caractérise la communauté de Fontenay-aux-Roses qui a été créée par son père et par mon père », a-t-elle dit, précisant que Esther Horgen avait fondé une famille « exemplaire » et qu’elle était « conseillère conjugale ».

Informations sur les faits : Esther Horgen a été retrouvée morte dans la nuit du 20 au 21 décembre 2020 dans une forêt près de la petite colonie de Tal Menashe (colonie israélienne en Cisjordanie occupée). Elle serait partie faire son jogging et ne serait donc jamais revenue. De nombreuses marques de coups ont été retrouvées sur son corps.

Informations sur le lieu : Le meurtre a eu lieu dans le nord d’une colonie en Cisjordanie. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. On dénombre plus de 450 000 Israéliens vivant dans ces colonies. Des heurts interviennent fréquemment entre Palestiniens et colons israéliens près de Naplouse, principale ville du nord de la Cisjordanie.

Informations sur l’auteur : Mohammed Cabha, âgé 40 ans, habitant dans le village de Tura al-Gharbiya près de Jénine.

Ses motivations : L’homme avait prévu de commettre un attentat anti-israélien, influencé notamment par la mort dans une prison israélienne d’un Palestinien atteint de cancer. Il a donc mis son projet à exécution le 20 décembre. Il a reconnu le meurtre.

L’homme devrait être jugé prochainement par un tribunal militaire ainsi que quatre autres personnes l’ayant aidé à se cacher après le meurtre.

Ils devraient être traduit devant un tribunal militaire.

Sources :

  • Une Franco-israélienne retrouvée morte près d’une colonie en Cisjordanie, Le Figaro, 21 décembre 2020
  • « Une Franco-israélienne retrouvée morte près d’une colonie en Cisjordanie », Le Parisien, 21 décembre 2020.
  • « Un palestinien reconnaît le meurtre d’une franco-israélienne en Cisjordanie », Ouest France, 4 janvier 2021

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *