INDE – Attentat à la bombe à Varanasi (Bénarès)

varanasi-gange.jpg

AFVT_Varanasi_2010_Bouton_Attentat1Dans la nuit du mardi 7 décembre 2010 – 

Une bombe a explosé dans la ville la plus sainte de l’hindouisme, Varanasi (anciennement Bénarès), faisant un mort et 38 blessés, dont deux Français.

Fidèles et touristes étaient réunis sur Shetla Ghat, les marches donnant accès aux eaux du Ganges, quand l’attaque s’est produite.

Les victimes

Une fillette de deux ans qui était assise sur les genoux de sa mère a péri dans l’explosion.

Les autorités ont également dénombré plus de 20 blessés graves.

Six touristes ont été blessés, dont un Italien grièvement. Les autres ont été légèrement blessés mais terriblement choqués.

La revendication

L’attentat a été revendiqué, via courrier électronique, par un groupe terroriste islamiste, les Moudjahidin Indiens. Cet acte terroriste s’est produit peu après une décision de la Cour Suprême Indienne au sujet de la mosquée d’Ayodya, lieu revendiqué par les deux communautés, dont la destruction en 1992 par des extrémistes hindouistes avait provoqué les plus grands affrontements de violence interethnique depuis la partition du sous-continent indien en 1947.

Les commanditaires des attentats sont connus des services de police indiens, et résident actuellement au Pakistan.