FRANCE – Attaque au couteau dans le quartier de l’Opéra à Paris

1200px-Paris_Opera_full_frontal_architecture_May_2009.jpg

Déroulé des faits

Vers 20h30, samedi 12 mai, dans le quartier de l’Opéra à Paris entre la rue Saint-Augustin et la rue Monsigny, un homme armé d’un couteau tuait un passant et blessait quatre autres personnes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

 

Les victimes

L’assaillant a tué une personne, Ronan, âgé de 29 ans originaire du Mans et blessé quatre autres personnes. Parmi les blessés, deux le sont grièvement. Il s’agit d’une femme de 54 ans et d’un homme de 34 ans. Les deux autres victimes, blessées légèrement et « en urgence relative » sont une femme de 26 ans et un homme de 31 ans. A l’heure actuelle, leur pronostic vital n’est plus engagé.

 

Informations sur l’auteur et son environnement

Il s’agit d’un Français de 20 ans, d’origine tchétchène, suivi par le service : Khamzat Azimov.
Né en Tchétchénie en 1997, il est arrivé très jeune en France. Il a d’abord grandi dans un quartier populaire de Strasbourg où il a passé un bac ES. Il a obtenu la nationalité française en 2010 à la suite de sa mère.

Il était fiché S depuis l’été 2016 et était inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste.

A l’aube, ce dimanche, les enquêteurs ont perquisitionné l’appartement où il vivait en famille. Ses parents ont été emmenés et placés en garde à vue par les forces de l’ordre. Un ami de Khamzat Azimov a également été placé en garde à vue.

 

Revendication

L’attaque est rapidement revendiquée par Daesh. L’organisation, via son agence de propagande Amaq, a fait circuler dimanche une vidéo d’allégeance où l’on peut voir un jeune homme brun et masqué qu’elle présente comme l’auteur de l’attaque.

 

Enquête judiciaire

La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’enquête, confiée à la section antiterroriste de la police judiciaire de Paris (SAT), à la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire et à la DGSI.

 


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10