26 avril 2013 : terrorisme, et si on écoutait les victimes ? – Sevran

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150.png

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150Vendredi 26 avril 2013

Soirée-débat à Sevran (93) avec Guillaume DENOIX de SAINT MARC et Latifa IBN ZIATEN

Dans le cadre du programme “Terrorisme : et si on écoutait les victimes ?” mis en place par l’AfVT.org, Guillaume DENOIX de SAINT MARC est allé à la rencontre des habitants de Sevran et des responsables d’associations locales.

Latifa IBN ZIATEN, qui sillonne la France depuis un an, a accepté de joindre son témoignage personnel à celui de Guillaume DENOIX de SAINT MARC.

Nous avons été accueillis par Najet BENSAÏD et Yacine HILMI de l’association I.D.E.E.S. (Initiatives des Diplômés pour l’Éducation et l’Emploi des Sevranais) ainsi que par de nombreux sympathisants qui ont aimablement préparé un buffet convivial. Créée en 2009, cette association fort dynamique offre un accompagnement scolaire personnalisé à 150 jeunes au collège et au lycée. S’appuyant sur un réseau de plusieurs dizaines de bénévoles, I.D.E.E.S. propose également de nombreuses sorties et activités culturelles, sans oublier de promouvoir les valeurs de la citoyenneté et du vivre-ensemble.

test_logo_idees2
Pour accéder au site internet de I.D.E.E.S : http://www.ideesevran.fr/
http://www.ideesevran.fr/rencontre-le-vendredi-26-avril-terrorisme-et-si-on-ecoutait-les-victimes

Après une présentation de Yacine HILMI, Guillaume DENOIX de SAINT MARC a pris la parole et a raconté son histoire personnelle : la mort brutale de son père dans l’attentat du DC10 d’UTA. Il a ensuite décrit le combat pour la justice mené par les Familles du DC10 d’UTA et le processus de négociation avec les autorités libyennes. En final, il s’agissait d’exprimer la finalité d’un tel engagement et de rappeler que, bien au-delà de la souffrance et de la douleur, les victimes du terrorisme pouvaient se doter d’une parole de paix par-delà les différences culturelles, politiques et religieuses.

LogoAMAD

http://www.association-imad.fr/index.html

 

Après l’émotion générée par l’histoire des Familles du DC10 d’UTA, Latifa IBN ZIATEN a pris le micro et a subjugué le public par sa parole. Latifa a perdu son fils, Imad, assassiné par le terroriste de Toulouse et Montauban le 11 mars 2012. Pour honorer la mémoire de son fils, pour que son souvenir perdure, pour que sa mort serve d’exemple, Latifa sillonne la France et part à la rencontre des jeunes pour leur exprimer son message d’espérance et de refus de la violence.

Informer pour sensibiliser.
Sensibiliser pour éduquer.

P4260073Il est frappant de constater à quel point les mots de Latifa ont le pouvoir de libérer une parole de souffrance. Parmi la centaine de personnes qui constituaient l’audience de cette soirée, plusieurs ont exprimé avec une profonde émotion des réactions personnelles en écho à leurs propres difficultés.

L’objectif principal de cette soirée-débat était d’offrir un message d’espérance et de dire que malgré la tragédie, malgré la douleur, on pouvait toujours se redresser et (re)conquérir de manière pacifique sa dignité tout en creusant le sillon de sa propre existence.

Grâce à l’association I.D.E.E.S et grâce au soutien de ceux qui oeuvrent chaque jour pour le bien commun, nous avons pu témoigner, mais aussi écouter les citoyens de Sevran.

Ne pas répondre à la haine par la haine.
Ne pas juger l’autre avant d’apprendre à le connaître.

 

P4260031Guillaume et Latifa ont délivré la même parole en luttant pacifiquement pour l’abolition du terrorisme et en délivrant un message de mobilisation pour la jeunesse, loin de toute stigmatisation.

Tel est le sens de l’action de l’association Imad IBN ZIATEN pour la Jeunesse et la Paix que Latifa vient de fonder afin d’honorer la mémoire et les valeurs de son fils.

Tel est le sens du programme de l’AfVT.org “Terrorisme : et si on écoutait les victimes ?” qui continuera de se déployer dans un futur proche.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *