MAURITANIE – Explosion d’un véhicule de chercheurs français

nouakchott-mauritanie.jpg

Le véhicule d’une équipe de chercheurs français en océanographie en mission sur le Cap Blanc en Mauritanie a sauté sur une mine.

L’explosion a causé la mort de trois des quatre chercheurs présents dans le véhicule : Didier MARCHESSAUX, Alain ARGIOLAS et Gérard VUIGNIER ainsi que d’Ely OULD AMEIN, le chauffeur de la mission. Le quatrième scientifique français présent dans le véhicule a été grièvement blessé dans l’attentat.

D’après les éléments de l’enquête, la mine a été déposée suite à la « guerre des sables » entre 1964 et 1965 qui opposa le Maroc à l’Algérie, principal soutien de l’organisation politique du Front Polisario. Une guerre froide persiste entre les deux pays, dont les tensions se sont cristallisées autour du conflit du Sahara occidental depuis 1975.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10