MALI – Assassinats de Ghislaine Dupont et Claude Verlon (Kidal)

verlon_dupont_montage_0.jpg

AFVT_Kidal_RFI_2013_Bouton_Attentat1Samedi 2 novembre 2013

Assassinat de deux journalistes de RFI à Kidal (Mali)

Vers 14h00, heure française, Ghislaine DUPONT et Claude VERLON, journalistes de Radio France Internationale (RFI), ont été enlevés à Kidal (Mali) par des hommes armés alors qu’ils venaient de terminer une interview avec Imbeiry ag Rhissa, un responsable du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA).

Le témoignage d’Imbeiry ag Rhissa a permis de connaître les circonstances de cet enlèvement qui s’est déroulé en plein jour, à la sortie de son domicile.

Les ravisseurs étaient touaregs et s’exprimaient en tamachek, le dialecte majoritaire de cette ville du nord du Mali. Ils se sont d’abord attaqués à la voiture des journalistes à coups de crosse avant de les forcer à monter à bord d’un véhicule de type 4×4 pendant qu’Imbeiry Ag Rhissa était menacé d’une arme.

Après avoir reçu l’alerte de l’enlèvement des deux journalistes, la force Serval a déclenché des recherches avec l’envoi d’une patrouille au sol assistée de deux hélicoptères vers Tin-Essako où les ravisseurs ont été signalés.

A 15h55, heure française, quelques minutes après le début de l’opération, la patrouille a découvert les corps de Ghislaine DUPONT et de Claude VERLON, abattus par balles, à une dizaine de kilomètres de l’est de Kidal.

Les circonstances de leur assassinat ne sont pas encore tout à fait établies car les soldats français n’ont pas été en mesure d’établir le moindre contact physique ou visuel avec les ravisseurs.

Ghislaine Dupont, 57 ans, travaillait pour RFI depuis 1986. Passionnée par le continent africain, elle y a consacré de nombreux reportages depuis le début de sa carrière.

Claude Verlon, 55 ans, est également décrit par ses collègues comme un spécialiste de l’Afrique, habitué à travailler dans des zones à risques.

Les victimes couvraient l’actualité malienne en vue des élections législatives imminentes, alors que le pays peine à se stabiliser.

L’attaque a été revendiquée par le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Voici les pages en ligne sur Wikipédia sur la carrière des deux journalistes.

Pour Ghislaine DUPONT, cliquer ici.

Pour Claude VERLON, cliquer ici.

The Newseum Institute de Washington a récemment rendu hommage aux journalistes tués en 2013 dans l’exercice de leur métier, dont Ghislaine DUPONT et Claude VERLON.

Voici le lien avec l’article (en anglais) :

http://www.newseum.org/exhibits-and-theaters/permanent-exhibits/journalists-memorial/rededication/2014.html

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *