Le groupe des Young Ambassadors Program 2019

100_1724-1280x720.jpg

L’Association française des Victimes du Terrorisme vient d’organiser le déplacement de deux jeunes Français, dont le parcours de vie a été marqué par un acte terroriste, pour leur faire vivre une expérience exceptionnelle à New York, aux côtés d’autres jeunes de différentes nationalités, eux aussi impactés directement ou indirectement par le terrorisme.
Ce séjour d’une semaine se déroule chaque année sous l’impulsion d’une ONG américaine membre de la FIAVT (Fédération Internationale des Associations de Victimes du Terrorisme), Strength To Strength, et de sa fondatrice et directrice, Sarri SINGER.
Le mardi 28 mai 2019, l’AfVT s’est donc envolée pour New York pour la cinquième fois depuis l’existence du Young Ambassadors Program (YAP). La psychologue clinicienne et coordinatrice de projets de l’AfVT y a accompagné deux adolescents : une jeune fille niçoise de 15 ans et un jeune garçon des Bouches du Rhône de 16 ans.

Le groupe des Young Ambassadors Program 2019

Au total, 14 jeunes venant d’Argentine, d’Espagne,, d’Israël, des États-Unis et de France ont participé à la neuvième édition du YAP. Ils ont été encadrés par les représentants (juristes, travailleurs sociaux, psychologues ) des associations suivantes :

  • El Celtyv (Argentine)
  • Asociacion de Ayuda a las Victimas del 11-M (Espagne)
  • Asociacion Victimas del Terrorismo (Espagne)
  • Strength To Strength (États-Unis) ; avec la participation de l’ONU
  • Association française des Victimes du Terrorisme (France)

Le Young Ambassadors Program est un programme destiné à accompagner des adolescents, âgés de 15 à 20 ans, afin de leur permettre de partager leurs expériences et réflexions avec d’autres jeunes. Le programme est encadré par des professionnel de santé, du droit et des travailleurs sociaux.

Ce rassemblement international a plusieurs objectifs :

  • Permettre l’expression et le dialogue
  • Consolider le respect des différences à travers les liens établis, avoir une meilleure appréhension et compréhension de différentes cultures
  • Accompagner des processus d’élaboration tant singuliers que collectifs
  • Créer des rencontres citoyennes et culturelles
  • Donner une voix à la jeunesse auprès d’institutions (cf l’Organisation des Nations Unies)
  • Soutenir des initiatives citoyennes et artistiques
  • Soutenir le processus de résilience

Nous vous proposons dans cet article de prendre connaissance de quelques temps forts du programme.

1er jour : Ouverture du programme

La journée du mercredi 29 mai s’est construite à partir des récits individuels que chaque jeune a bien voulu partager avec le groupe. Chaque prise de parole est un espace singulier d’expression et permet de tisser des liens entre les participants.
Chaque récit a vibré avec une résonance particulière permettant d’aborder de nombreuses questions liées aux différentes formes du terrorisme, aux contextes politiques des pays représentés, aux différents accompagnements existants, aux problématiques rencontrées, mais aussi aux espoirs formulés, aux solutions à élaborer.

Les premiers échanges ont donné lieu à beaucoup d’émotion, de découvertes, de partage, de rires. Cette première journée s’est terminée par une escapade nocturne à Times Square, nous étions attendus !

2ème jour : A la découverte d’institutions new-yorkaises

Jeudi 30 mai était organisée une visite du musée mémoriel du 11/9 qui rend hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001. La visite a été en partie assurée par un rescapé, Tom CANAVAN. Il fait partie des vingt miraculés à avoir survécu à l’écroulement des tours. Ce dernier a expliqué au groupe du Young Ambassadors Program la conception du site et a détaillé un certain nombre de faits, parfois peu connus du grand public. Les échanges furent instructifs et constructifs.
Le jour de notre visite était un jour particulier, celui de l’hommage rendu aux sauveteurs et aux travailleurs. Ce 30 mai 2019, le musée mémoriel s’est agrandi avec l’ouverture d’une nouvelle partie, le 9/11 Memorial Glade, autrement dit « la clairière du mémorial » qui est dédié aux sauveteurs et aux travailleurs intoxiqués par les particules qu’ils ont respirées lors des opérations de secours et de déblaiement.

Dans l’après-midi, nous avons été reçus par des officiers de la NYPD qui, après nous avoir détaillé le fonctionnement de plusieurs services et fait visiter the Police Headquarters, nous ont escortés en bus puis en bateau jusqu’à la Statue de la Liberté.

3ème jour : Déambulation dans New York pour mieux se découvrir

Journée consacrée à la découverte de cette ville incroyable, et plus particulièrement du quartier de Manhattan : Time square de jour, la Highline qui est un parc linéaire urbain suspendu, Central Park et un peu de shopping of course ! Rien de mieux que ce temps de détente pour approfondir les liens qui se construisent !

Le soir nous avons dîné à l’hôtel. Ce fut un temps festif au cours duquel nombreux sont les invités qui nous ont rejoints. Tous avaient un lien étroit avec notre programme : de par leurs histoires (personnes rescapées, famille de victimes) leurs engagements (bénévoles, soutien), leurs professions (travail dans le domaine de l’Aide aux Victimes, artistes, professeurs ). Que de belles rencontres qui s’inscrivent, qui s’écrivent !

4ème jour : Ateliers de médiations

Samedi 1er juin, la journée a commencé tout en en douceur avec un atelier de médiation corporelle : il s’agit d’une initiation aux mouvements du Yoga par un professeur dédié.

Puis le groupe s’est réuni pour partager un temps d’échange encadré par les professionnels et suivant une méthodologie bien précise : il avait été demandé à chacun des adolescents de venir avec un objet en lien avec son histoire. C’est à partir de cet objet précieux qu’il leur a été demandé de construire leur récit souvent riche en implication subjective et en émotion.

Enfin, la journée s’est terminée par un atelier de création artistique; peinture sur toile en musique, la séance était animée par une professeure dédiée.

Les processus psychiques (de transformation, de symbolisation, de subjectivation) repérés au sein des ateliers montrent l’importance de ces actions auprès d’un public adolescent, leur offrant la possibilité de vivre des expériences inédites qui bousculent leurs représentations et les ouvrent à la découverte de soi et de l’autre.

5ème jour : Journée studieuse

Dimanche 2 juin, nous avons bénéficiés d’un chaleureux accueil au sein d’une famille américaine qui soutient le Young Ambassadors Program. Ce fut l’occasion de profiter d’un brunch en ayant une vue plongeante sur Central Park, puis de préparer studieusement les rencontres importantes prévues le lendemain…

L’après-midi nous avons été au Musée d’Histoire Naturelle (ou American Museum of Natural History ), l’un des plus beaux musées de la Big Apple et qui réserve de belles surprises à ses visiteurs : la découverte de spécimens, d’animaux, de dinosaures et les salles dédiées aux origines des civilisations et des hommes. Ce musée est une vraie institution scientifique qui nous en a mis plein les yeux et les oreilles !

6ème jour : Faire entendre sa voix

Ce lundi 3 juin au matin, nous nous sommes de nouveau rendus au sein du quartier général de la Police Départementale de New York (Police Headquarter NYPD) pour y rencontrer et discuter avec le Commissaire de police de la ville de New York (Police Commisionner) Le commissaire de police de la ville de New York est le chef du département de police de la ville de New York. Il est nommé par le maire et siège à la discrétion de celui-ci. Le commissaire est responsable du fonctionnement quotidien du département ainsi que de la nomination des adjoints et des officiers subalternes. Les commissaires sont des administrateurs,et non des membres assermentés de la force. Ce fut l’occasion par chaque adolescent de se présenter et de poser au commissaire diverses questions liées à la sécurité, au travail de terrain, à la prévention,etc… auxquelles il a répondu avec grand soin et intérêt.

L’après-midi même nous avions rendez-vous avec M. Vladimir Voronkov, Secrétaire général adjoint au nouveau Bureau des Nations Unies contre le terrorisme. M. Voronkov assure la direction stratégique de la lutte contre le terrorisme menée par l’Organisation des Nations Unies, participe au processus de prise de décisions de l’Organisation et veille à ce que les travaux de celle-ci tiennent compte des causes et des répercussions transversales du terrorisme. Au cours de cette rencontre, les jeunes ont fait entendre leurs voix pleine d’espérance et de volonté afin d’apporter leur contribution à la question complexe de la lutte contre le terrorisme et en faveur d’un meilleur accompagnement des victimes quelle que soit leur nationalité .

7ème jour : Le moment de conclure

Chaque jeune prendra le temps de rédiger un texte pour conclure cette semaine avec ses propres mots et impressions … Nous les partagerons avec vous.

Merci à

Sarri Singer, Jo Dover, Tom Canavan, et à tous les intervenants
Ainsi qu’à notre partenaire l’ONACVG qui s’est mobilisé pour que cette semaine soit possible

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *