16 novembre 2011 : inauguration du Mémorial des 170 victimes du DC10 d’UTA

DC10_UTA.jpg

IMGP8823.JPGMercredi 16 novembre 2011

Le Mémorial en hommage des victimes de l’attentat contre le DC10 d’UTA a été inauguré le 16 novembre 2011 à 9h30 à N’Djamena (Tchad).

Le vol UT772 avait décollé de N’Djamena avant d’exploser en vol au-dessus du désert du Ténéré, au Niger. Ce mémorial est érigé à l’initiative de l’association des familles des victimes de l’attentat contre le DC10 de l’UTA, membre de l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org).

La cérémonie a eu lieu en présence de M. Issa AdjideiI, Maire de N’Djamena, de S.E.M. Michel Reveyrand de Menthon, Ambassadeur de France au Tchad,  M. Guillaume Denoix de Saint Marc, Président des « Familles de l’Attentat du DC10 d’UTA » et directeur-général de l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org), et de nombreuses familles de victimes tchadiennes et camerounaises.

Ce Mémorial est en résonance avec les trois autres : la stèle du DC10 d’UTA au cimetière du Père Lachaise, à Paris (destination du vol UT772), le Mémorial du Brazzaville (point de départ du vol) et celui érigé en 2007 dans le désert du Ténéré, au centre des débris de l’appareil.

L’association des Familles de l’Attentat du DC10 d’UTA, maître d’œuvre du Mémorial du Ténéré et du Mémorial de N’Djamena, procède aussi à la réfection de celui de Brazzaville. Ces constructions et ces travaux ont été financés par la Fondation du DC10 d’UTA, créée suite aux négociations avec la Libye et ayant abouti à la reconnaissance par celle-ci de sa responsabilité dans l’attentat et à l’indemnisation des victimes.

Pour voir les photos de l’inauguration, merci de cliquer ici.

RAPPEL DES FAITS :

l’attentat contre le DC10 de l’UTA est l’acte terroriste le plus meurtrier perpétré contre la France. Les 170 passagers et membres d’équipage de 18 nationalités ont trouvé la mort suite à l’explosion de l’avion le 19 septembre 1989 à 14h59, heure française.

Parmi elles, il y avait 54 français, 48 ressortissants de République du Congo, 25 tchadiens, 9 italiens, 8 nord-américains, 5 camerounais, 4 anglais, 3 ressortissants de République Démocratique du Congo, 3 canadiens, 2 centre-africains, 2 maliens, 2 suisses, 1 algérien, 1 belge, 1 bolivien, 1 grec, 1 marocain et 1 sénégalais.

Un commentaire

  • Dumontierdavid

    10 novembre 2015 at 19 h 11 min

    Je me souvient encore de cette années ! Après 26 ans ,j ai pas oublié ! Ils sont décédés ,pourquoi? Pour qui ? Je suis de tout cœur avec les familles ! Notres belle et vielle France a encore beaucoup de travail pour pas se laissé influencer par d autres êtas dans le monde .

    Reply

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10