FRANCE – Attaque sur des surveillants pénitenciers – Osny (Val d’Oise)

5278041lpw-5282189-article-prisonterrorismeosnyradicalisation-jpg_3767920_660x281.jpg

Dimanche 4 septembre 2016

Attaque sur des surveillants pénitenciers – Osny (France)

Vers 15h, un détenu attaque deux surveillants, qui étaient venus le chercher pour la promenade, avec une arme blanche qu’il s’est fabriqué à partir d’une tige métallique (poinçon). L’agression ne dure que 3 minutes environ mais est extrêmement violente. Le premier fonctionnaire, Philippe, est grièvement blessé à la gorge. Le second surveillant parvient à extraire son collègue et est touché lui-même au bras.

L’auteur de l’agression aurait bénéficié de complicité de codétenus. Des liens auraient été découverts ainsi qu’un téléphone. Il est possible qu’une exécution dans le style « Daech » ait été prévue à l’origine. Selon le personnel pénitentiaire, l’auteur de l’attaque aurait badigeonné sa cellule du sang de sa victime puis aurait commencé à prier.

L’auteur est interpellé vers 17h45 par une équipe régionale d’intervention et de sécurité (ERIS).

Auteur de l’agression

Bilal TAGHI, 24 ans, était l’un des 18 détenus de l’UPRAD (Unité de Prévention de la Radicalisation) hébergée au sein de l’établissement d’Osny.

Il était incarcéré à la prison de Osny après avoir été condamné à 5 ans de prison en mars 2016 pour avoir tenté de rejoindre la Syrie. Il a toujours été considéré par les magistrats comme un élément dangereux avec des objectifs clairs et extrêmement prosélyte.

Les enquêteurs envisagent qu’il était en relation avec Larossi Abballa, auteur de l’attentat de Magnanville le 16 juin 2016.

Victimes

Philippe, surveillant pénitencier gravement blessé à la gorge a été décoré à deux reprises le vendredi 3 février. Devant des élus, des responsables de l’administration, collègues et famille, il reçoit la médaille d’honneur de l’administration pénitentiaire ainsi que la médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement remise par le préfet du Val-d’Oise.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *