Enquête ESPA 13 novembre, phase 2

bannière-1280x516.png

Santé publique France lance la 2e phase de l’enquête ESPA 13 novembre pour connaître, 5 ans après les attentats, l’évolution de l’impact psycho-traumatique et l’utilisation des dispositifs de prise en charge.

Contexte

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, Santé publique France a lancé dès 2016 la première phase d’une grande enquête épidémiologique : l’Enquête de Santé publique Post-Attentats de novembre 2015 (ESPA 13 novembre). Plus de 1 400 personnes y ont participé. Les résultats montrent un fort impact sur la santé mentale des personnes impliquées et donne des pistes intéressantes pour une meilleure prise en charge des victimes et des professionnels et bénévoles qui sont intervenus au décours de ces évènements*. Cinq ans après, il est important de connaître l’évolution de cet impact. C’est pourquoi, Santé publique France lance la 2e phase de l’enquête, en collaboration avec l’Université Paris 13. Ce projet s’intègre dans le programme 13-11 de recherche transdisciplinaire.

Objectifs de l’enquête

  • Estimer l’impact psycho-traumatique 5 ans après les attentats du 13 novembre 2015 ainsi que l’évolution de cet impact entre la phase 1 et la phase 2
  • Décrire et comparer l’utilisation des dispositifs de prise en charge depuis les attentats
  • Pour les personnes qui acceptent de fournir leur numéro de sécurité sociale, suivre leurs données de santé auprès de l’Assurance maladie 5 ans avant les attentats et 10 ans après

Participer à l’enquête 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *