Contenu sensible diffusé sur internet : que faire ?

photo-1436450412740-6b988f486c6b.jpg

Récemment, l’AfVT a été sollicitée à de multiples reprises au sujet de la diffusion sur les réseaux sociaux de photographies des corps de victimes d’attentat terroristes.

La publication et diffusion de ces photos peut causer un second traumatisme pour les victimes et leurs proches, mais est également une atteinte à leurs droits.

Si vous êtes confronté-es à ce type de contenu et que vous souhaitez agir, voici des actions possibles.

Signalement sur les réseaux sociaux

Si le contenu est diffusé sur les réseaux sociaux, il est possible de signaler la publication directement sur le site concerné.

Pour plus d’informations sur les procédures de signalement sur Twitter, Facebook et Youtube.

Procéder à un signalement sur le site PHAROS

Le site PHAROS est géré par des policiers et gendarmes spécialisés et permet à toute personne, même mineur, de signaler tout contenu illégal en ligne. Il peut s’agir d’une photo, d’une vidéo, d’un site, d’un message diffusé incitant à la haine, faisant l’apologie du terrorisme, portant atteinte à la dignité de la personne et qui est accessibles par n’importe quel internaute, même anonymement.

S’il n’y a pas de lien direct, n’hésitez pas à faire des captures d’écran et donner le plus d’informations possibles.

Attention, un seul signalement suffit, il n’y a pas besoin de demander à d’autres personnes de signaler un même contenu.

Une fois le contenu signalé, il sera examiné par les policiers et gendarmes. S’il constitue une infraction, une procédure pourra être ouverte ou le cas sera transmis au service d’enquête compétent.

Dépôt de plainte

Si le contenu injurieux ou diffamatoire vous concerne directement, ou l’un de vos proches, vous pouvez porter plainte. 

Pour cela, il faut vous rendre dans un commissariat pour déposer la plainte ou envoyer un courrier au procureur du tribunal de votre lieu de résidence.

Nous vous conseillons de conserver des preuves des publications en faisant notamment des captures d’écran et de les enregistrer.

Pour plus d’informations sur le dépôt de plainte : ICI

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *