Attaque en Israël le 27 mars 2022

lessons-learn-silicon-wadi-1280x782-1-1240x782-1.jpg

Les faits

Le dimanche 27 mars 2022, des hommes liés à l’organisation Etat islamique (EI) ont ouvert le feu à l’arme automatique dans une rue où circulaient des voitures, dans la ville israélienne de Hadera, au nord du pays. L’attaque a blessé plusieurs personnes et tué deux policiers.

L’un des deux policiers était une jeune femme franco-israélienne, a précisé l’ambassade de France à Tel-Aviv. Shirel Aboukrat était âgée de 19 ans et était née à Marseille.

Les funérailles ont eu lieu le lundi 28 mars 2022.

Une attaque revendiquée par l’Etat islamique

Peu après l’attaque, l’organisation Etat islamique a indiqué dans un communiqué que les auteurs de cette fusillade étaient deux de ses sympathisants. Par la suite, la police israélienne les a identifiés comme étant deux arabes israéliens, connus du renseignement israélien pour être des agents locaux de l’EI.

Dans un autre communiqué, les mouvements islamistes armés palestiniens du Hamas et du Jihad islamique ont salué « l’opération héroïque de Hadera », sans toutefois en revendiquer la paternité.

Les assaillants ont été rapidement neutralisés par deux membres des unités de contreterrorisme de la police des frontières, qui étaient dans un restaurant tout près du lieu de l’attaque, évitant ainsi une probable tuerie de masse.

Cette attaque intervient dans un contexte politique particulier : l’accueil par Israël d’une rencontre entre les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de l’Egypte, des Emirats arabes unis, du Bahreïn et du Maroc, dans une localité du désert de Néguev. Le Hamas, dans son communiqué, saluait cette attaque « menée en réponse au sommet de normalisation sur notre terre ».

Un enchaînement mortifère en Israël

Le mardi précédant, une attaque au couteau et à la voiture bélier avait déjà été perpétrée à Beesheva, principale ville du désert de Néguev, faisant quatre morts. L’assaillant, Mohammed Abou al-Kiyan, avait été condamné en 2016 à quatre ans de prison pour avoir planifié de se rendre en Syrie afin de combattre au sein du groupe EI.

« Une deuxième attaque par des partisans de l’OEI [Organisation Etat islamique] à l’intérieur d’Israël oblige les forces de sécurité à s’adapter rapidement à la nouvelle menace », a commenté le lendemain le Premier ministre israélien. « J’invite les citoyens à continuer d’être vigilants. Ensemble, nous pourrons également vaincre cet ennemi ».

Sources :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 41 05 00 10