Attaque à Gao au Mali

1-2.jpg

Un véhicule piégé a explosé lundi 22 juillet 2019 à l’entrée de la base militaire française de Gao, dans le nord-est du Mali, faisant trois blessés français et estoniens, a annoncé le porte-parole de l’état-major français des armées, le colonel Frédéric Barbry. L’attaque a visé l’entrée de la base militaire.

« Il y a eu une attaque par un VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Device, véhicule chargé d’explosif ndlr.) à 15h45 heure locale à l’entrée de la partie française du camp de Gao », partagé entre la force française antidjihadiste Barkhane, la force de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) et les forces armées maliennes (FAMa), a-t-il dit à l’AFP, en faisant état de « trois militaires français et estoniens blessés », dont le pronostic vital n’est pas engagé. Les blessés ont été pris en charge par l’antenne chirurgicale de la base. Le nombre de blessés par nationalités n’a pas été précisé. Il a également été indiqué qu’aucune intrusion n’avait eu lieu au sein de la base.

Cet attentat fait suite à celui du 1 er juillet 2018 où une attaque au VBIED avait visé une patrouille de la force Barkhane. Leur véhicule blindé avait été fortement endommagé et plusieurs militaires français avaient été blessés.

Sources :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *