ALLEMAGNE – Attaque au camion bélier sur le marché de Noël de Berlin

maxresdefault.jpg

Le 19 décembre 2016

Attaque au camion bélier sur le marché de Noël de Berlin (Allemagne)

Vers 20 heures, un camion immatriculé en Pologne quitte la route avant de foncer délibérément sur la foule venue visiter le marché de Noël de Berlin, sur la Breitscheidplatz.

Roulant à près de 65km/h feux éteints, le camion parcourt une distance de 50 à 80 mètres avant que son conducteur ne prenne la fuite.

Compte tenu de son mode opératoire, cette attaque n’est pas sans rappeler celle perpétrée par Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais, à Nice.

Les victimes

Cette attaque a causé la mort de 12 personnes. Quelques jours après l’attaque, 56 blessés ont été recensés dont un ressortissant français.

Parmi les victimes décédées, on dénombre plusieurs nationalités :

  • Monsieur Lukasz Robert Urban. Chauffeur de profession, ce Polonais de 37 ans a été retrouvé tué par balle sur le siège passager du camion utilisé dans l’attaque. Selon les premiers éléments d’enquête, Lukasz Urban aurait été abattu par le terroriste après avoir tenté de mettre ce dernier hors d’état de nuire.
  • Madame Fabrizia Di Lorenzo, Italienne âgée de 31 ans. Cette jeune femme s’était installée à Berlin dans le cadre de ses études de langues et de relations internationales.
  • Madame Dalia Elyakim, Israélienne de 60 ans, elle était en visite à Berlin avec son mari, Rami, sévèrement blessé dans l’attaque.
  • Madame Nada Cizmar, de nationalité tchèque. Elle travaillait depuis deux ans dans une agence allemande de conseils. Elle était maman d’un enfant de cinq ans.

Quelques jours après l’évènement, et selon la volonté de leurs proches, d’autres victimes décédées lors de cet attentat demeureront anonymes.

Revendication

Au soir du 20 décembre, l’attentat est officiellement revendiqué par l’organisation Etat islamique via son agence de presse « Amaq ».

Identification du terroriste

Le titre de séjour provisoire retrouvé sous le siège du conducteur a permis aux enquêteurs d’identifier Anis Amri comme étant le principal suspect de l’attaque. Activement recherché, ce Tunisien de 24 ans transitera par plusieurs pays pour se rendre à Milan où il sera finalement abattu par la police lors d’un contrôle d’identité.

Confirmant les soupçons pesant alors sur Anis Amri, l’Etat islamique publiera une vidéo dans laquelle l’homme affirme son allégeance à l’organisation terroriste.

Anis Amri est également suspecté d’avoir poignardé deux citoyens allemands à Hambourg le 16 octobre 2016.

 Enquête préliminaire

Le 21 décembre 2016, une enquête préliminaire a été ouverte en France par la section antiterroriste du parquet de Paris en raison de la présence d’une citoyenne française blessée lors de l’attaque.

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *