L’AfVT participe à un séminaire international à Madrid

vista-calle-gran-via-noche-madrid-01.jpg

drapeau espagnol_150

Ce jour, les autorités espagnoles ont organisé un séminaire international destiné à donner la parole à des victimes du terrorisme qui sont des acteurs dans la mobilisation de la société civile contre le terrorisme.

La rencontre s’est déroulée au siège du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération espagnol. Elle a été inaugurée par le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández DÍAZ, aux côtés du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, José Manuel GARCÍA-MARGALLO.

20160608_102401
Allocution du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération espagnol (c) AfVT.org

Des victimes d’organisations terroristes particulièrement meurtrières comme Daech, Boko Haram, Al Qaida, ETA… ainsi que la minorité yézidie étaient présentes pour présenter leurs initiatives et leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et différentes formes d’extrémisme violent.

L’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org) était représentée par Guy BENAROUSSE, blessé dans l’attentat antisémite de la rue des Rosiers commis le 9 août 1982 à Paris, ayant fait 6 morts et 22 blessés.

Guy BENAROUSSE a ainsi pu exposer aux représentants espagnols et aux participants son implication dans les conférences du programme de l’AfVT.org, « Terrorisme, et si on écoutait les victimes ? » en milieu ouvert comme en milieu fermé.

Guy BENAROUSSE a également rappelé son engagement pour le vivre-ensemble incarné par le projet de l’Esplanade des religions et des cultures à Bussy Saint-Georges (Seine-et-Marne), un lieu de partage et de citoyenneté qui s’inscrit dans le respect de la loi de la séparation de l’Église et de l’État de 1905.

Une conférence de presse ainsi qu’une rencontre avec plusieurs diplomates a permis d’exposer la démarche de prévention de l’AfVT.org qui place la victime comme acteur-clé destiné à être soutenu par les autorités comme c’est le cas en Espagne.

La voix des victimes constitue ainsi un acteur de la société civile considéré comme un « atout » et une « priorité » par les représentants les plus éminents du gouvernement espagnol.

Une restitution des échanges et des pratiques recueillies sera transmise aux membres des Nations unies.

Un exemple à suivre…

Photo de groupe
(c) AfVT.org

Un commentaire

  • jean paul djurua ondoa

    6 juillet 2016 at 11 h 00 min

    Avant tout, je rémercie votre organisation qui nous permet de compentir avec les victimes de terrorismes et de leurs adresser nos soutiens indéfectible.
    les actes de terrorisme commis par les hommes qui n’ont ni foi et ni coeur en France et en Belgique, je les suivi comme tout le monde en général à la télévision mais cela ne m’a pas empeché à compentir avec les victimes.
    je décidais donc à réflechir sur les indemnisations des victimes en posant plusieurs questions sur le sort des victimes. et de présenter mon travail de fin d’étude à l’université de Kisangani en Rdc sur ce sujet. je compte donc sur vos informations en matière de soutien aux victimes. merci

    Reply

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10