7 mai 2013 : cérémonie en mémoire de Camille DEWAILLY à Herlies

P1030021Mardi 7 mai 2013

CÉRÉMONIE EN MÉMOIRE DE CAMILLE DEWAILLY

La commune d’Herlies, située à une vingtaine de kilomètres de Lille, a commémoré le 8 mai d’une manière très personnelle.

En ce soir du 7 mai, baigné d’un soleil enchanteur, ce sont bien deux cérémonies qui se sont tenues au pied de l’église d’Herlies, à l’endroit où a été érigé le monument aux morts.

Avec le soutien de Madame le Maire, Marie-Françoise AUGER, il a été décidé cette année de joindre deux événements : la cérémonie d’hommage aux anciens combattants du 8 mai, suivie de l’inauguration d’une stèle dédiée à la petite Camille DEWAILLY, décédée à l’âge de 10 ans dans l’attentat du Café Argana à Marrakech, survenu le 28 avril 2011.

La perte de Camille a endeuillé toute une fratrie, mais aussi tout un village et ce qu’on peut désigner comme une véritable communauté issue d’autres villages du pays de Weppes.

Nombreux étaient ceux, parmi les membres de la famille, les amis, les proches, les voisins, les habitants des environs, à avoir fait le déplacement.

 

P1030029Dès 18h00, une petite foule se massait devant le monument aux morts dans le calme et la sérénité. De nombreux enfants étaient présents, mais même les plus petits étaient absorbés par la commémoration.

A 18h30, l’hommage rendu aux anciens combattants qui ont libéré la France a débuté pour ce qui constituait un premier temps.

Ensuite, un intermède musical a permis d’installer un deuxième temps, celui de l’inauguration d’une stèle en mémoire de Camille et de toutes les victimes du terrorisme.

L’hymne musical dédié aux victimes du terrorisme est alors interprété par des amis proches de la famille DEWAILLY : Rémi (violoncelle), Marie-Pierre (flûte traversière) et sa fille, Anne-Claire (violon). Qu’ils en soient remerciés.

Puis la parole est donnée à Isabelle DEWAILLY qui prononce l’allocution suivante :

“2 ans… C’était le jeudi 28 avril 2011…
Avant ? Le bonheur d’être ensemble en famille…
Après ? Toujours vivre dans un cauchemar en réalisant chaque jour que Camille ne reviendra plus.
Un attentat ? Pourquoi ?
Pourquoi notre famille, sur la célèbre place touristique Jemaa El Fna ?
Pourquoi détruire volontairement 17 vies innocentes ?
Pourquoi, toi, Camille, Salomé, Marie-Christine, Angélique, Eric, Maud, Cathy, Jean ?
Pourquoi ?
Et maintenant ? Essayer d’avancer, épaulés par la famille, les amis…
Nous tenons à vous remercier tous, ici présents, pour votre grand élan de solidarité.
Nous nous souvenons des lumignons allumés dans le village… Merci…
Nous nous souvenons de la veillée de prière dans la paroisse… Merci…
Nous nous souvenons de tous vos gestes d’amitié… Merci…
Merci pour les dons que vous avez faits à l’association Coeur de Gazelles
Ceux-ci ont permis la construction d’une maison pour une famille très pauvre de 6 enfants, près de Merzouga, au sud-est du Maroc.
Merci à l’AfVT.org (Association française des Victimes du Terrorisme), à la FENVAC (SOS Catastrophes & Terrorisme) et à l’ONAC (Office National des Anciens Combattants) qui nous aident dans nos démarches.

Merci aux enfants des écoles, aux musiciens qui rendent cette cérémonie pleine d’espoir.
Un merci tout particulier à Madame Auger et à la mairie d’Herlies pour son action et sa discrétion il y a deux ans, pour son écoute dans la préparation de cette journée, en lien étroit avec les anciens combattants d’Herlies, les combattants de la Paix.
Ensemble, nous désirions honorer la mémoire de Camille et de toutes les victimes du terrorisme : une stèle pour se souvenir que la folie humaine détruit des vies innocentes.
Un autre lieu de mémoire tout aussi important pour les enfants est le cerisier planté en novembre 2011 dans la cour de l’école Jeanne d’Arc.
Aujourd’hui, je leur remets symboliquement cette plaque :
POUR CAMILLE, GRAINE D’AMOUR, DE PAIX ET D’ESPÉRANCE”

 

L’AfVT.org était présente lors de la cérémonie et a lu un discours afin d’affirmer sa solidarité et sa compassion pour la famille de Camille et tous les proches endeuillés.

Puis, les enfants les plus proches de Camille, scolarisés comme elle à l’école Jeanne d’Arc de Fournes-en-Weppes, sont venus lire un poème construit à partir de phrases déclinées du verbe “aimer” conjugué au conditionnel présent :

 

église HerliesUN SOUFFLE D’AMOUR, DE PAIX ET D’ESPOIR POUR NOTRE TERRE

“J’aimerais vivre en toute sérénité et que la paix règne sur le monde
Tu aimerais que les peuples s’entendent
Elle aimerait qu’il n’y ait plus de violence
Il aimerait de l’innocence et de la solidarité à la place de la culpabilité et de l’égoïsme des hommes
Nous aimerions voir des sourires illuminés de bonheur
Vous aimeriez exaucer ce souhait : avoir une Terre remplie de rires, de joie et de vie
Elles aimeraient qu’il n’y ait plus de terrorisme et ainsi moins de larmes
Ils aimeraient un message d’espoir pour rassembler les hommes afin qu’ils forment une grande chaîne d’amitié, d’amour, de paix et d’espoir pour demain.”


Voici le lien avec le site de l’école Jeanne d’Arc avec des mots et des photos en hommage à Camille.

L’AfVT.org assiste les victimes du Café Argana depuis le début, nouant des liens privilégiés avec les familles endeuillées.
Relayer le message d’espoir et de paix émis par la famille DEWAILLY relevait d’un impératif moral lié à la philosophie de notre association.

L’AfVT.org aide également Bastien, le grand frère de Camille, en le faisant participer au programme Common Bond. Après avoir intégré l’édition 2012 dans la région de Boston, Bastien va poursuivre sa démarche de reconstruction personnelle en rejoignant l’édition 2013, dans les environs de Philadelphie.

Enfin, nous avons été touchés par la présence de M. GIRARD qui avait fait le déplacement pour être aux côtés des DEWAILLY en souvenir de sa fille Salomé, décédée dans l’attentat du Café Argana. Sa fille, Louise, qui a été blessée, était également présente à Herlies.

Voici le lien de l’article sur la cérémonie paru dans La Voix du Nord.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *