1er juillet 2010 : conférence « Terrorisme : et si on écoutait les victimes ? »

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150.png

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150Jeudi 1er juillet 2010

Conférence-débat « Terrorisme : et si on écoutait les victimes ? »

L’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org) en partenariat avec l’Association des Amis d’Algérianie et le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme (MPCT) a organisé le 1er juillet 2010, de 19h à 21h30, dans l’enceinte de la mairie du 9ème arrondissement de Paris, une rencontre-débat avec des victimes du terrorisme.

Pour télécharger le fichier PDF du programme complet, cliquer ici.

Intitulé « Terrorisme : et si on écoutait les victimes ? », cet événement est une invitation à la réflexion, à l’échange, à l’écoute des victimes et au refus d’un message dogmatique et rigide. Il ne s’agit pas de juger la légitimité politique, idéologique, intellectuelle de tel ou tel protagoniste mais de condamner l’acte terroriste pour ce qu’il est et pour les ravages qu’il occasionne.

Albert Camus avait réfléchi à cette question qui le taraudait et qui a été abordée au cours des échanges : au nom d’une cause – aussi justifiable (ou pas) soit-elle – peut-on se permettre d’approuver l’acte qui consiste à tuer délibérément des civils ?

La pluralité des modes opératoires et des acteurs du terrorisme rend la question complexe d’autant plus lorsque le contexte évoqué est parfois très sensible.

Cette conférence avait pour objectif de croiser les regards et les expériences individuelles à travers le récit de victimes qui n’avaient rien en commun, si ce n’est d’avoir croisé le chemin du terrorisme.

Guillaume DENOIX de SAINT MARC, Directeur général de l’AfVT.org :

« Tout d’abord, je remercie nos partenaires et tous nos soutiens qui ont rendu possible une telle rencontre. Je tiens également à remercier du fond du cœur les victimes qui sont venues témoigner en public. Pour au moins l’une d’entre elles, c’était la toute première fois, et je tiens à rendre hommage à leur courage. Je pense qu’il est important, pour la compréhension du terrorisme, de se confronter à cette notion de violence illégitime en écoutant les victimes mais également les praticiens qui travaillent pour les soutenir et les accompagner dans leur chemin de reconstruction. Je souhaiterais donc pouvoir organiser avec les pouvoirs publics et des partenaires de la société civile d’autres rencontres à travers ce prisme, « Terrorisme : et si on écoutait les victimes ? ». Je ne peux pas en dire plus mais notre Association va tenir une conférence de presse au mois de septembre afin d’annoncer la tenue d’un événement international que nous allons organiser l’année prochaine. Cet événement nous permettra de porter toujours plus haut la voix des victimes. »


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10