15 juillet 2013 : retour sur l’aventure du Marathon des Sables ! (arrivée)

MDS_arrivalLundi 15 juillet 2013

Revivons l’aventure du MARATHON DES SABLES !
(05-15 avril 2013)

 

Le journal de bord de la course va être publié sur le site internet de l’AfVT.org du 15 juillet au 5 août 2013.

Souvenons-nous…

Du 5 au 15 avril 2013, Camille et Nassim, membres d’un service de lutte antiterroriste, ont participé à la 28ème édition du Marathon des Sables, afin de lever des fonds pour le Projet Papillon, un projet porté par l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org). Pour soutenir les victimes du terrorisme, pour se dépasser dans l’effort, ils ont participé à l’une des courses les plus difficiles au monde.

Pour commencer, un petit rappel sur le Marathon des Sables… Cette course à pied unique en son genre réunit chaque année depuis 2006 plus de 12 000 coureurs venus des quatre coins du monde. Cette course est divisée en 6 étapes et se déroule sur 7 jours, en autosuffisance alimentaire, ce qui signifie que, à l’exception de l’eau, les coureurs transportent sur leur dos leur nourriture tout au long de l’épreuve.

Ce marathon se déroule au cœur du désert marocain, au sud du pays, où la température avoisine les 50 degrés. Ses participants doivent parcourir plus de 200 kilomètres sur divers terrains tels que des dunes, des oueds asséchés ou encore des palmeraies. En un mot, si ce challenge sportif est ouvert à tous, il n’est pas à la portée de tout le monde !

MDS__0

J-0
Une arrivée sous un ciel étoilé :

Camille et Nassim prennent l’avion pour Ouarzazate le 4 avril, avant de se diriger vers les portes du désert. Il fait déjà nuit quand ils arrivent enfin au premier bivouac, après un long trajet en bus. Les derniers kilomètres parcourus le seront à bord de camions militaires, sous un ciel étoilé.

« On pouvait se croire en pleine opération de guerre », écriront-ils dans leur journal de bord.

Quand ils arrivent sur place, le bivouac est endormi. Il leur reste à trouver une place vacante sous une tente ! Malgré l’obscurité, ils finissent par distinguer dans la pénombre une tente non montée, attendant patiemment d’être occupée. Nos coureurs sont alors rejoints dans cet abri par Julio, Stéphane et François, cherchant eux aussi un abri pour la nuit. Ce petit groupe de la tente 73 sera rejoint le lendemain par Benoît, un déserteur de la tente voisine, trop peuplée à son goût ! Une fois les présentations faites, c’est ensemble qu’ils entameront leur aventure autour d’un repas bien mérité offert par les organisateurs.

Ce n’est que plus tard que Camille et Nassim comprendront que cette rencontre était le fruit du destin…

MDS___J0

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *