Terrorisme : on en parle !

5-1280x853.jpg

***   Voir la vidéo Terrorisme : si on en parlait ?    ***

Tandis que s’est ouvert le procès des attentats de janvier 2015 et que s’exprime l’inquiétude qu’« à l’école» on ne parle ni de la liberté d’opinion et d’expression, ni de la liberté de conscience et de culte, ni de laïcité, ni des valeurs républicaines en général, l’AfVT affirme que plus de vingt victimes du terrorisme témoignent devant des collégiens et des lycéens avec sensibilité et exigence et, au contraire, sont l’incarnation de ces valeurs.

Le petit film de 21 minutes a été tourné par Les LibresFilmeurs le mardi 10 mars 2020, deux jours avant la fermeture des établissements scolaires, et une semaine avant le confinement qui a mis une « distance » entre nous et nos élèves : dans une proximité bienveillante, Nicolas Hénin, otage de Daesh de juin 2013 à avril 2014 tandis qu’il était journaliste de guerre et Philippe Vansteenkiste, dont la sœur Fabienne a été tuée le 22 mars 2016, relatent leurs expériences, répondent aux questions de collégiens et lycéens.

Nicolas Hénin définit la distinction entre résistance et terrorisme, Philippe Vansteenkiste montre que la victime est utilisée par les terroristes comme une arme pour frapper et diviser la société, tous les deux affirment que « du mal absolu, on peut produire du bien », et que cela passe par la transmission.

 

Les élèves posent des questions remarquables : qu’est-ce qui différencie la perte d’un être cher par un accident de la route et par terrorisme ? Pourquoi renoncer à se venger ?

A l’école, ce jour-là, on conclut que justement « la Justice est l’inverse de la vengeance » et que l’humanité, c’est précisément de pouvoir dialoguer ensemble de tous ces sujets.

***   Voir la vidéo Terrorisme : si on en parlait ?    ***

Un film produit par l’association Les Libres Filmeurs et Pénélope Lamoureux

Images : Benoît Fourrier

Montage : Cécile Pradère

Merci

à nos deux témoins Nicolas Hénin et Philippe Vansteenkiste

aux élèves des classes de 3è2 et de Terminale L de la cité scolaire Claude Bernard de Paris

à leurs professeures, Christine Amadieu et Thérèse Moro

à Martine Ferry-Grand, Proviseure

à Florence Sentuc, Principale-Adjointe

à nos partenaires : la région Île de France et la CAF Paris

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10