Terrorisme, et si on écoutait les victimes ? – Vidéos du VIIème Congrès (2/3)

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150.png

Terrorisme_ecoute_victimes_logo_150Vendredi 16 septembre 2011

VIIème Congrès International des Victimes du Terrorisme – Jour 2

Cet article recense les vidéos des témoignages individuels de chaque victime qui a pu s’exprimer durant les tables rondes de cette deuxième journée.

 

École Militaire, Amphithéâtre Foch, Place de Fontenoy, 75007
 
 

09h45 – 11h15 – Table ronde : le cas particulier de la prise d’otages

 

Mme Anneta Gadieva (Russie), ancienne otage dans l’école de Beslan en 2004

 

Mme Susy Abitbol et Viviana Duarte (Colombie et France), épouse et fille d’un otage* des FARC en Colombie

* Edgar Yesid DUARTE a été abattu par les FARC aux côtés de trois autres otages en novembre 2011.

 

M. Jean-Louis Normandin (France), ancien otage au Liban, de mars 1986 à novembre 1987

 

11h45 – 13h15 – Table ronde : impact d’un attentat terroriste sur l’environnement familial des victimes

 

Mme Zakia Bonnet (France), épouse et mère de deux victimes d’une attaque d’Al-Qaida en Arabie Saoudite, le 26 février 2007

 

Mme Esther Saez (Espagne), victime des attentats de Madrid, le 11 mars 2004

 

M. Xavier Capdevielle (France / Argentine), fils d’une victime d’un attentat à la bombe en Argentine

 

Mme Asma Guenifi-Tougne (France / Algérie), psychologue clinicienne dont le frère a été assassiné par le FIS en Algérie en 1994

 

16h30 – 18h – Table ronde : victimes du terrorisme et société, rôles des Etats, des employeurs et de la société civile

 

Mme Nesma Brahimi-Bensalem (Algérie), victime de l’attentat contre les bureaux des Nations unies à Alger, le 11 décembre 2007

 

M. Gonzalo Enrique Rojas Peña (Colombie), fils d’une victime de l’attentat contre l’avion de la compagnie Avianca, le 27 novembre 2007

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10