Regards croisés : la 3ème semaine d’audience de Caroline.

AfVT3min0
Image12.jpg

Je m’appelle Caroline et je suis une victime psychologique de l’attentat du 14 juillet 2016. 

J’étais sur la promenade ce soir là et j’ai survécu. Je n’ai pas pu empêcher la mort d’un enfant devant moi. Depuis, la culpabilité me ronge. 

[ARTICLE] Il est récurrent, pour les personnes ayant réchappé à un attentat, de ressentir de la culpabilité. Un comportement normal, « une protection psychique » face à un choc.

Au cours de cette seconde semaine du procès, plusieurs témoignages m’ont marqué notamment celui de deux couples. Un couple français et un couple russe qui ont chacun perdu leur fille, Laura et Viktoria.

[ARTICLE] Témoignages de la famille de Laura

[ARTICLE] Témoignages des parents de Viktoria

Ces témoignages ont été des moments très difficiles à vivre pour moi. Il y a aussi une phrase que j’ai notée. C’est le père russe qui a dit « Derrière chaque acte de terrorisme, il y a des humains qui n’ont pas fait leur travail et qui n’ont pas empêché cet acte de terrorisme ».  

Cette semaine a été à la fois très instructive, très difficile et très fatigante. Entendre les témoignages d’autres victimes nous permets petit à petit de comprendre que nous vivons tous le même combat. Nos vies sont détruites à jamais.  

Si je devais résumer mon ressenti en une image, ce serait la suivante :

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 41 05 00 10