Peine capitale pour l’enlèvement et l’assassinat d’Hervé GOURDEL

Herve-Gourdel-otage-m.jpeg_0.jpg

Peine capitale pour l’enlèvement et l’assassinat d’Hervé GOURDEL

Procès du 18 février 2020, Tribunal d’Alger

***

6 ans après l’enlèvement et l’exécution d’Hervé GOURDEL, s’est tenu le jeudi 18 février 2020 au Tribunal d’Alger le procès des principaux accusés. Si pour la plupart, le jugement a été rendu par défaut, le principal commanditaire Abdelmalek Hamzaoui était présent à l’audience et s’est vu prononcé la peine capitale.

RAPPEL DES FAITS. C’est le 22 septembre qu’Hervé Gourdel a été enlevé ainsi que cinq autres personnes, près de Tizi Ouzou par le groupe djihadiste « Les Soldats du Califat » (Jund el-Khalifa) alors qu’ils faisaient une randonnée. Les ravisseurs, avaient porté allégeance à Daesh et demandaient l’arrêt immédiat de l’opération militaire française « Chammal » contre Daech. Si très rapidement les accompagnateurs d’Hervé Gourdel ont été relâchés (14 heures après), celui-ci avait été maintenu en otage et a été assassiné le 24 septembre 2014.

PROCES. 14 personnes étaient poursuivies dans cette affaire notamment huit djihadistes présumés dont Abdelmalek Hamzaoui ainsi que les accompagnateurs d’Hervé Gourdel Karim Oukara, Hamza Boukamoum, Oussama Dehendi, Amine Ayache et Kamel Saâdi. Il est reproché aux accompagnateurs, une non-dénonciation de crime, relâchés après 14 heures, ils n’avaient pu prévenir tout de suite les secours. Pour ce qui concerne les huit djihadistes, ils sont poursuivis pour « enlèvement », « assassinat avec préméditation » et « création d’une armée terroriste ».

VERDICT. Seul Adbelmalek Hamzaoui était présent à l’audience ; pour les autres hommes le jugement a été rendu par défaut. Ils sont toujours recherchés par les autorités. Seul Adbelmalek Hamzaoui avait été arrêté par les autorités algérienne peu après l’assassinat. Si l’accusé nie toujours les faits, le verdict a été implacable : peine capitale pour les faits reprochés. L’Algérie applique depuis 1993 un moratoire à l’encontre de la peine de mort.

Concernant les accompagnateurs, c’est un non-lieu à la demande de l’avocat des intéressés. Ils s’estiment avant tout victimes et ont fait au mieux pour prévenir les autorités.

L’épouse d’Hervé Gourdel à la suite de ce prononcé a déclaré : « Maintenant je peux tourner la page. Je peux faire mon deuil ». Quant à son avocat, Chawki Benarbia, il a indiqué être « satisfait et content pour la famille »

SOURCES :

  • « Assassinat d’Hervé Gourdel: le principal accusé jihadiste condamné à la peine de mort à Alger », La voix du Nord, 18 février 2021.

https://www.lavoixdunord.fr/939839/article/2021-02-18/assassinat-d-herve-gourdel-le-principal-accuse-jihadiste-condamne-la-peine-de

  • « ALGERIE – Assassinat d’Hervé Gourdel à Tizi Ouzou », AFVT.

ALGERIE – Assassinat d’Hervé Gourdel à Tizi Ouzou

  • « Algérie : le principal accusé dans l’assassinat d’Hervé Gourdel condamné à mort », France 24, 18 février 2021.

https://www.france24.com/fr/afrique/20210218-alg%C3%A9rie-le-proc%C3%A8s-des-accus%C3%A9s-de-l-assassinat-d-herv%C3%A9-gourdel-a-d%C3%A9but%C3%A9

  • « Assassinat d’Hervé Gourdel en Algérie: le principal accusé condamné à mort », Huffpost, 18 février 2021.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/assassinat-de-herve-gourdel-en-algerie-le-principal-accuse-condamne-a-mort_fr_602ec70ec5b673b19b6708ef

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *