Deux associations au service des jeunes : le témoignage de victimes du terrorisme comme outil de sensibilisation

Logo-AfVT2l-centré.jpg

***

Le mercredi 3 mars 2021, l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT) et l’Association MONTJOYE ont collaboré afin de proposer une action sous forme de ciné-débat autour des sujets liés au terrorisme, aux victimes, au partage, à l’engagement et à la résilience à des jeunes âgés de 17 à 22 ans.

Fondée en 1949, l’Association Montjoye œuvre sur le département des Alpes-Maritimes dans trois champs fondamentaux : La protection de l’enfance et de la famille, l’insertion sociale et professionnelle, l’accompagnement solidaire et la citoyenneté active.

L’Association Montjoye a pour mission de promouvoir par des actions de prévention, d’aide, d’accompagnement, le développement, l’épanouissement, la dignité et l’accès aux droits fondamentaux de l’Homme. Le service de prévention spécialisée (PASSAJ- Prévention et Actions spécialisées de soutien et d’aide aux jeunes) met en place des actions de prévention de la radicalisation.

C’est dans ce cadre que nous avons organisé et animé un ciné/débats (diffusion d’un témoignage d’une victime du terrorisme) avec des jeunes adolescents et des jeunes adultes. L’objectif était d’apporter un espace de discussion afin de s’exprimer en sécurité, donner des outils et des clefs pour appréhender les sujets de terrorisme, de radicalisation, de tolérance, de justice et de partage. Une victime des attentats du 13 novembre 2015 était également présente pour témoigner, échanger avec les jeunes et répondre à leurs interrogations.

Cette action fut aussi un moyen supplémentaire pour créer du lien avec les éducateurs de prévention spécialisée en tant qu’adultes ressources.

L’action du 3 mars 2021 s’est déroulée au sein des locaux de la Mission locale de Cannes la Bocca avec 16 jeunes âgés de 17 à 22 ans.

L’action s’est déroulée comme suit le matin et l’après-midi :

  1. Présentation des participants et du cadre de l’action PASSAJ/AFVT
  2. Visionnage du témoignage d’une victime du terrorisme
  3. Débat
  4. Présentation du Témoin et de son témoignage
  5. Débat
  6. Echanges/Conclusion
  7. Questionnaire

La thématique du terrorisme et des victimes du terrorisme a beaucoup intéressé les jeunes :

« Merci d’avoir encore des personnes ouvertes d’esprit qui viennent témoigner et essayer d’éduquer à leur manière les jeunes ».
« Sensibiliser à la violence et au traumatisme »,
« Car ça peut arriver à tout le monde, ça peut aider les personnes »,
« Je trouve que c’est bien de sensibiliser les jeunes à ça parce que les gens attendent malheureusement que ça leur arrive avant de réellement s’intéresser »,
« Je me sens concerné en écoutant »

Cette action a également permis de confirmer que le témoignage d’une victime du terrorisme est une forme adéquate de sensibilisation à la question du terrorisme :

« On a appris des choses, ça nous a fait réfléchir »,
« Cela touche l’humain et le mène à réfléchir et se poser les bonnes questions »
« Ça nous permet de vivre oralement l’instant dévastateur. Et comprendre et ressentir ce que la personne a pu vivre »,
« Parce que l’on met un visage sur la victime et que ça rend l’attentat plus réel ».
« C’est toujours mieux en vrai pour comprendre »,
« Les témoignages peuvent aider les victimes comme les personnes susceptibles de se radicaliser ».

Sur les enseignements que le public bénéficiaire a pu retirer de l’intervention, voici quelques retours :

« En apprendre plus sur le terrorisme »,
« Faire réfléchir et sensibiliser les jeunes à ça »,
« Le débat, l’intervention, la prise de parole »,
« Sensibiliser, comprendre, anticiper, éviter »,
« Informer »,
« Le respect de l’autre et savoir avancer »,
« Ne jamais abandonner, croire en soi, ne pas recommencer mais continuer »,
« Nous instruire et nous sensibiliser »,
« Sensibilisation, réflexion, vision, compréhension »,
« On a appris des choses sur les témoignages »,
« Respect, partage, écoute, communication, éducation, ouverture d’esprit, acceptation »,
« Utile ».

MERCI

A Jean-Claude,

Aux jeunes du dispositif « Garantie jeune » de la Mission locale de Cannes la Bocca,

A la Mission locale de Cannes la Bocca pour leur accueil,

A toute l’équipe de l’Association Montjoye pour notre collaboration,

Au Comité Interministériel chargé de la Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR).

 

 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *