18 mars 2015 : Dieudonné M’bala M’bala coupable d’apologie du terrorisme

symbole-justice_150Mercredi 18 mars 2015

Dieudonné M’bala M’bala déclaré coupable d’apologie du terrorisme

La procureure de la République avait demandé 200 jours amende à 150 € à l’encontre de Dieudonné M’bala M’bala, le 4 février 2015, poursuivi pour délit d’apologie du terrorisme. Pour plus de détails, cliquer ici.

À l’issue de l’audience en délibéré, ce 18 mars 2015, le mis en cause a été déclaré coupable des faits qui lui étaient reprochés et condamné à deux mois de prison avec sursis ainsi qu’à verser un euro symbolique de dommages et intérêts à l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org) et Avocats Sans Frontières France (ASF France), et 1000 euros au titre de l’article 475-1 du Code de procédure pénale.

Les magistrats ont considéré que le message publié sur le compte Facebook de Dieudonné M’bala M’bala constituait un amalgame délibéré qui associait les noms de « Charlie » et du terroriste Coulibaly. Or « Charlie » ne recouvre pas seulement le journal qui a été ciblé mais constitue un symbole, un terme générique qui désigne le principe de la liberté d’expression. « Coulibaly » est le nom du djihadiste ayant assassiné une policière municipale et quatre personnes de confession juive, en raison de leur origine, le 8 et le 9 janvier 2015.

Les magistrats ont également pris en compte le contexte dans lequel le message « Je me sens Charlie Coulibaly » avait été publié sur le compte Facebook de Dieudonné M’bala M’bala. 4 millions de personnes venaient de défiler en France pour dénoncer les actes terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015, et les victimes n’avaient pas encore été inhumées lorsque le message a été publié.

Enfin, la présidente a conclu en expliquant que Dieudonné M’bala M’bala entretenait vis-à-vis de son public un sentiment d’hostilité à l’égard de la communauté juive et qu’au vu des commentaires provoqués par son message, il ne pouvait ignorer l’impact de son amalgame.

Absent lors du délibéré comme ses avocats, Dieudonné M’bala M’bala a interjeté appel de la décision du 18 mars 2015.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10