AFVT_Herve_Gourdel_septembre_2014-Bouton_Attentat

Vendredi 24 septembre 2014

Assassinat d’Hervé GOURDEL à Tizi Ouzou (Algérie)

Le 22 septembre 2014, le guide de montagne français Hervé GOURDEL a été enlevé près de Tizi Ouzou par le groupe djihadiste « Les Soldats du Califat » (Jund el-Khalifa) qui a prêté allégeance à Daech. Le jour de son kidnapping, le Français parcourait les massifs kabyles en compagnie de cinq randonneurs algériens.

14 heures après l’enlèvement, les ravisseurs libèrent les randonneurs algériens, et séquestrent Hervé GOURDEL non loin du Massif du Djurdjura, en Kabylie. Les terroristes réclament l’arrêt immédiat de l’opération militaire française « Chammal » contre Daech et menacent d’exécuter leur otage au terme d’un ultimatum de 48 heures.

Le 24 septembre 2014, les terroristes exécutent Hervé GOURDEL, malgré les tentatives de l’armée algérienne pour le localiser. Un film montrant sa décapitation est envoyé aux médias et provoque l’indignation de l’opinion.

Les forces armées algériennes ont mené des recherches dans les montagnes de Kabylie entre octobre et décembre 2014. Au terme de ces opérations, les autorités algériennes ont annoncé avoir tué un terroriste impliqué dans l’enlèvement et revendiquent l’élimination d’un des chefs du Jund el-Khalifa, Abdelmalek Gouri. En parallèle, la justice algérienne a engagé des poursuites contre quinze personnes de nationalité algérienne pour « création d’une armée terroriste », « prise d’otage » et « assassinat avec préméditation ».

Le 15 janvier 2015 les autorités algériennes retrouvent le corps d’Hervé GOURDEL enterré dans la montagne d’Akbil, à 160 km au sud-est d’Alger. Ses obsèques ont eu lieu le 30 janvier 2015 à Nice dans l’intimité familiale. Il a ensuite été incinéré et ses cendres dispersées au sommet du Mont Gelas à 3143 mètres d’altitude, dans le Massif du Mercantour.

Originaire de Nice et âgé de 55 ans, Hervé GOURDEL, était un membre reconnu de la communauté des guides de montagne. Il avait fondé en 1987 Escapade, un bureau des guides du Mercantour, et avait été à l’origine de la formation des premiers guides de montagne de l’Atlas. Passionné de randonnée et de photographie, ses voyages l’avaient mené au Vietnam, au Népal, en Jordanie et au Maroc.

Pour lire la fiche Wikipédia de Hervé GOURDEL, cliquez ici

 



> Retour à la liste des attentats