Informations sur les problématiques de retour à emploi, d’insertion et de reconversion professionnelle

olu-eletu-134758-1280x817.jpg

Les problématiques du retour à l’emploi, de l’insertion, de la reconversion professionnelle des victimes du terrorisme sont une priorité pour l’Association française des Victimes du Terrorisme au même titre que l’accompagnement juridique et thérapeutique. Les conséquences de l’attentat prennent une acuité différente selon la temporalité du parcours de chacun. Et parce que le travail contribue directement à leur reconstruction, les victimes du terrorisme doivent être prioritaires pour les politiques de l’emploi dans les secteurs publics et privés. C’est pourquoi l’AfVT travaille en collaboration avec les acteurs professionnels afin de pouvoir vous aider et vous accompagner à mettre en œuvre votre projet professionnel.

La Délégation interministérielle de l’aide aux victimes s’est investie dans les problématiques liées au retour à l’emploi des victimes du terrorisme en mettant en place des tables rondes associant divers professionnels et organismes dont l’AfVT.

La première table ronde a réuni des représentants de la Direction générale du travail, de la Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle, de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés, de Pôle Emploi, de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et du Fonds de garantie. Elle a eu pour objet principal de présenter les dispositifs de protection du salarié, les dispositifs de prévention de la « désinsertion » professionnelle, la situation des demandeurs d’emploi et les dispositifs de soutien et d’accompagnements existants.

Pour plus d’informations, télécharger ici la plaquette d’informations et d’orientation transmise par la délégation interministérielle de l’aide aux victimes.

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) intervient dans le domaine de la reconversion professionnelle des victimes du terrorisme. La loi n° 90-86 du 23 janvier 1990 (article 26) reconnaît aux victimes d’actes de terrorisme le statut de victimes civiles de guerre et par conséquent la qualité de ressortissantes de l’ONACVG. Cette qualité leur permet de bénéficier de l’action sociale et de l’assistance administrative mises en œuvre par les services de proximité de l’ONACVG.

Les écoles de reconversion professionnelle de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) sont « aujourd’hui des établissements médico-sociaux qui, tout en continuant à être ouvertes aux ressortissants de l’ONACVG, reçoivent principalement des personnes reconnues travailleurs handicapés. Elles sont donc l’un des acteurs du monde de la « rééducation professionnelle » des travailleurs handicapés et leur réseau est le deuxième opérateur de France dans ce secteur. Depuis le 1er janvier 2017, l’ensemble des écoles de reconversion professionnelle de l’ONACVG a été transféré à l’établissement public Antoine Koenigswarter (EPNAK), opérateur au service des personnes handicapées, fragiles ou en grande difficulté ». Cliquer sur le lien : http://www.epnak.org/

Par ailleurs, en matière de reconversion professionnelle, l’ONACVG peut prendre en charge le financement de tout ou partie des frais de reconversion professionnelle de ses ressortissants.

L’Office peut en effet financer des actions de formation. Il intervient en subsidiarité des organismes de financement traditionnels du type « Pôle Emploi » ou l’« Agence de Reconversion de la Défense ».

Pour plus d’informations : http://www.onac-vg.fr/fr/missions/remboursement-frais-reconversion-professionnelle/ et « Reconversion » de l’ONAC VG.

L’Association française des victimes du terrorisme est associée à une réflexion sur l’insertion, la réinsertion et la reconversion professionnelle des victimes, initiée par le Fonds de garantie le 15 septembre 2017. « Un groupe de travail associant les parties prenantes, et en particulier des représentants des victimes, a été constitué.  L’objectif est d’établir un diagnostic des besoins, un état des lieux de l’existant afin de dresser une feuille de route concertée, au plus près des attentes des victimes ».

Pour plus d’informations : https://www.fondsdegarantie.fr/actualites/une-reflexion-partenariale-sur-linsertion-professionnelle-des-victimes/

L’AfVT soutient également les actions de l’association Comète France qui, depuis 25 ans, déploie des stratégies en faveur de l’insertion professionnelle des patients hospitalisés.

Grâce à son réseau d’une cinquantaine d’établissements de soins et de réadaptation spécialisés, elle engage, dès la phase d’hospitalisation, un accompagnement permettant de construire un projet professionnel compatible avec l’état de santé. Son action vise à prévenir les risques de désinsertion professionnelle. La démarche précoce d’insertion développée par Comète France permet à la personne d’être pleinement actrice de son projet de vie.

Pour plus d’informations : http://www.cometefrance.com/presentation

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10