MALI – Disparition de l’otage Gilberto Rodrigues Leal

csm_LEAL_6160d7dd3e.jpg

AFVT_Mali_Gilberto_Rodrigues_Leal_avril_2014_Bouton_Attentat1

Gilberto RODRIGUES LEAL, né le 18 juillet 1951 au Portugal et de nationalité française, était originaire d’un petit village de Lozère, Barnassac. Après avoir travaillé pour les Établissements et services d’aide par le travail (Esat), il profitait de sa retraite pour parcourir le monde avec son camping-car. C’est cette passion du voyage qui l’a conduit en Mauritanie, puis au Mali.

Le 20 novembre 2012

Gilberto RODRIGUES LEAL traverse la frontière malienne après avoir déclaré la veille à sa sœur via Skype qu’il ferait demi-tour s’il percevait un danger. Près de Kayes, ville proche des frontières du Sénégal et de la Mauritanie, il est enlevé par six hommes armés du Mouvement pour l’Unicité du Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).

Le 25 novembre 2012

Une preuve de vie est envoyée à la famille qui ne recevra désormais plus aucune nouvelle, en dépit de demandes répétées.

Suite à la libération des quatre journalistes détenus en Syrie le 19 avril, le ministre des Affaires étrangères, Laurent FABIUS, s’était montré inquiet sur le sort de Gilberto RODRIGUES LEAL. Quelques jours auparavant, un responsable du MUJAO avait annoncé dans un court message à l’AFP envoyé à partir d’un portable malien « la fin de vie » de l’otage âgé de 62 ans.

Le 22 avril 2014

Un chef de l’organisation terroriste déclare dans une brève communication téléphonique à l’AFP : « Nous annonçons la mort de RODRIGUES, il est mort parce que la France est notre ennemie » sans préciser la date et les conditions du décès. Confronté à une demande de preuve de la mort de l’otage, le responsable du MUJAO a simplement répondu : « Au nom d’Allah, il est mort ».

A la suite de cette annonce, le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain NADAL, a déclaré : « Nous condamnons de la façon la plus ferme l’action de ce groupe terroriste » […] « Le communiqué du MUJAO, responsable de son enlèvement, nous conduit malheureusement aujourd’hui à penser que M. RODRIGUES LEAL est probablement décédé, bien qu’aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer ».

Le président François HOLLANDE a également précisé qu’il y a « tout lieu de penser que Gilberto RODRIGUES LEAL est décédé depuis plusieurs semaines »Il a ensuite ajouté que « la France fera tout pour connaître la vérité sur ce qui est arrivé à Gilberto RODRIGUES LEAL, et elle ne laissera pas ce forfait impuni ».

Pour lire la réaction en 2013 du frère de Gilberto RODRIGUES LEAL, cliquer ici.

Pour lire la réaction des enfants de Gilberto RODRIGUES LEAL à l’annonce de sa mort, cliquer ici.

19 septembre 2014

Un journaliste de Canal + a suivi Irène RODRIGUEZ, la soeur de Gilberto RODRIGUES LEAL, pour un reportage intitulé « Terrorisme, le combat d’une soeur ».

Pour visionner la vidéo (5’28), voir ci-dessous :