DJIBOUTI – Attentat du Café de Paris

carte-djibouti.gif

Déroulé des faits
Dans la nuit du 27 au 28 Septembre 1990, un attentat a été commis par quatre hommes arrivés à bord d’un taxi contre deux cafés de la place du 27 Juin à Djibouti. Cet attentat causa la mort d’un enfant français et blessa une dizaine d’autres personnes.

Victimes
L’attentat a fait un mort – un enfant français de 9 ans – et 17 blessés, dont 15 Français.

Revendication
Des lettres de menace émanant d’une organisation clandestine djiboutienne avaient été envoyées les jours précédents aux ambassades française et américaine de Djibouti, au nom de la cause irakienne. L’attentat a été revendiqué quelques jours plus tard par le Mouvement de la jeunesse djiboutienne.

Enquête judiciaire
Quatre ressortissants djiboutiens, membres de cette organisation, seront arrêtés et inculpés le 10 octobre 1990.

Jugement
En 2001, Aden Robleh Awalleh, figure de l’opposition djiboutienne, accusé d’être le commanditaire de l’attentat, est condamné à six ans de prison avec sursis pour complicité. Le chef du commando, Awalleh Guelleh, est condamné par contumace à la prison à vie.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *