Attentat du café Historil – Djibouti 18 mars 1987

1.jpg

Les faits :

Le 18 mars 1987, l’explosion d’une bombe dans le café l’Historil, lieu de rendez-vous des militaires français de la base de Djibouti, fait onze morts et une cinquantaine de blessés

Les victimes :

Cet attentat fait onze morts, dont cinq Français et trois Allemands ainsi qu’une cinquantaine de blessés, dont la moitié environ de Français.

Le café Historil était le lieu de rendez-vous de nombreux militaires français.

L’identité des cinq victimes françaises décédées a été révélée par le consulat de France à Djibouti :

  • Monsieur Huillet, militaire à la base aérienne de Djibouti
  • Monsieur Parve, quartier-maitre
  • Monsieur Heyd, marin à bord de l’Amiral-Charner
  • Monsieur Duret, sergent-chef de la Légion étrangère
  • Monsieur Delbourg, professeur au lycée technique de Djibouti.

Les trois victimes allemandes décédées étaient des chercheurs embarqués à bord du navire océanographique Météor.

L’auteur :

L’auteur de l’attentat est Adouani Hamouda Hassan, de nationalité tunisienne, né le 4 mai 1960.

Il aurait reconnu les faits en expliquant avoir été recruté à Damas « pour le compte d’une organisation terroriste moyen-orientale ».

Adouani Hamouda Hassan serait arrivé à Djibouti le 8 mars 1987 et il était muni d’un visa de dix jours.

Enquête et procédure judiciaire :

Adouani Hamouda Hassan sera condamné à mort en 1991 pour l’attentat du café Historil de Djibouti.

Sources :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *