4 janvier 2011 : réunion de la FIAVT à Alger (Algérie)

FIAVT-complet-FRDu 4 au 6 janvier janvier 2011

A l’initiative du Collectif Algérien de la Fédération Internationale des Associations de Victimes du Terrorisme, une réunion bilatérale et très constructive des représentants algériens et français de la Fédération Internationale des Associations de Victimes du Terrorisme s’est tenue du 4 au 6 janvier 2011 à Alger.

Invité par Madame Saïda Benhabylès, porte-parole désignée du Collectif Algérien de la Fédération Internationale des Associations de Victimes du Terrorisme et co-présidente de la Fédération Internationale des Associations de Victimes du Terrorisme, Guillaume Denoix de
Saint  Marc,  directeur  général  de  I’Association  française   des  Victimes  du  Terrorisme

(AjVT.org) a pu rencontrer de nombreuses victimes algériennes du terrorisme, des acteurs de terrain représentant des associations de victimes de différentes régions de l’Algérie, des représentants de la société civile, des intellectuels et des journalistes impliqués par le sujet.

Ce déplacement avait plusieurs objectifs:

  1. Renforcer la compréhension et la coopération entre les victimes des deux côtés de la Méditerranée. La qualité des échanges, notamment les émouvants témoignages de victimes rurales du « triangle de la mort », ont permis de comprendre les souffrances de la société civile algérienne et les efforts de cette dernière pour participer à la reconstruction du pays et la consolidation de la paix tout en luttant contre les terroristes.
  2. Relancer la Fédération International des Associations de Victimes du Terrorisme, créée en 1999. Des travaux sont engagés pour relancer et renforcer cette fédération et y inviter des associations non partisanes et constructives d’autres pays.
  3. Rencontrer le Comité de soutien aux frères Mohamed. Guillaume Denoix de Saint Marc a pu entendre les arguments du Comité de soutien, la mère et le frère d’Abdelkader et Hocine Moharned, victimes du terrorisme et inculpés depuis 7 ans sans que les témoins à décharge aient    été  entendus  et sans  que  leur  mère  âgée  de  74 ans  n’ait  pu leur  rendre  visite.
    L’AfVT.org s’est engagée à intervenir afin que la demande de visa de Mme Mohamed soit étudiée avec humanité et à tenter de comprendre pourquoi l’instruction  du  dossier,  qui paraît bien vide, est si longue.
  4. Présenter le Vllème Congrès International des Victimes du Terrorisme qui se tiendra à Paris les 15, 16 et 17 septembre 2011, organisé par l’AfVT.org et y inviter une délégation de victimes algériennes du terrorisme.

Malheureusement, la conférence de presse au siège d »‘EI Moujahid » a été perturbée par l’intervention violente et anti-démocratique d’un groupuscule prétendant représenter des familles de victimes du terrorisme. Leur attitude est en parfaite contradiction avec la dignité et la sérénité des victimes, des représentants de la société civile ou des autres associations de victimes présentes. C’est d’autant plus regrettable que des interventions de victimes et de membres importants de la société civile étaient prévues et que Madame Mohamed aurait pu s’exprimer .

Malgré ce tapage déplacé et irresponsable, nous avons pu rencontrer des journalistes en petits groupes et avons été reçus dans les locaux de « Liberté » pour une longue interview.

Pour lire le communiqué de presse (.pdf), merci de cliquer ici.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10