26 juillet 2013 : journal du MARATHON DES SABLES (étape n°3)

150_DSC02962Vendredi 26 juillet 2013

ETAPE N°3 : JEBEL EL OTFAL / JEBEL MOUCHANNE : 38 km

9 avril 2013, départ de la troisième étape.
Après une bonne nuit de sommeil, Camille se réveille les yeux gonflés, non pas par la fatigue mais… par les cachets de sel ! En effet, elle et Nassim en prennent deux par litre d’eau, soit environ 24 par jour.

Cela n’empêche pas nos deux coureurs d’avoir plutôt bien récupéré.

Pour cette troisième étape, Camille et Nassim parcourent ainsi les 10 premiers kilomètres à la vitesse de 9,5 km/h, comme l’indique leur montre.

DSC02966

Après avoir immortalisé leur passage près d’une oasis qui est un site touristique, Camille et Nassim poursuivent leur course sur un lac asséché et surmontent un petit jebel.

Leur trajet fait l’objet d’une captation audiovisuelle grâce au dispositif de prise de vue monté sur l’hélicoptère des organisateurs. De son côté, Nassim fait en sorte d’être filmé aux côtés de Frédéric (dossard 480), un journaliste de BFM en plein reportage, mais sans succès…

DSC02968recadrée

Au terme de 22 kilomètres, Camille et Nassim parviennent au point de contrôle et se préparent à entamer la montée d’une colline ensablée.

Camille et Nassim s’élancent sur une belle descente de sable et continuent sur une longue piste. Pour la première fois, ils réalisent à quel point le Marathon des Sables se court dans des conditions difficiles. Le paysage est plat mais le sol est trop sablonneux. C’est une vraie patinoire, enchaîner chaque foulée devient un exploit… Dans ces conditions, Camille et Nassim en viennent à songer à l’abandon car cette ligne droite est longue, trop longue !

DSC02980A chaque pas arraché au sable, ils se remémorent le sens de leur présence. Ils pensent à leur fille. Et aux victimes du terrorisme. Aux personnes disparues, à leurs proches, aux victimes blessées dans leur âme et dans leur chair.
Ces pensées sont encore bien présentes lorsque le prochain point de contrôle surgit à l’horizon. Il était temps…

La course se poursuit avec un nouveau lac asséché au sol brûlant (52°) et un paysage qui semble se dérouler jusqu’à l’horizon…

Cette dernière phase de la course sera parcourue avec William, un participant avec lequel Camille et Nassim ont sympathisé. Les trois coureurs épuisés se soutiennent et finissent par terminer la course ensemble. C’est la solidarité qui leur a permis de tenir et de garder le sourire !

Bilan de cette troisième étape : un chapelet de belles ampoules aux pieds !

Le journal de bord de la course est publié sur le site de l’AfVT.org du 15 juillet au 5 août 2013.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


A propos de l’AFVT

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.


NOUS CONTACTER

NOUS APPELER au +33 1 84 79 10 10