8 août 2009

Attentat à Nouakchott

Un homme a actionné sa ceinture d’explosifs près de l’ambassade de France à Nouakchott, capitale de la Mauritanie.

Le kamikaze est mort dans l’explosion de sa charge qui a blessée légèrement deux employés de sécurité français et une mauritanienne.

Il s’agit du premier attentat-suicide perpétré sur le sol mauritanien. Il survient trois jours après l’investiture de Mohamed Ould Abdel Aziz, vainqueur de l’élection présidentielle de juillet 2009, et qui avait mis l’accent sur la lutte contre le terrorisme.

Le 18 août 2009, Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) a revendiqué l’attentat-suicide via un communiqué sur Internet dans lequel il a joint l’identité et la photo du kamikaze, Abu Obeida Musa al-Basru, un jeune mauritanien d’une vingtaine d’années appartenant à la mouvance salafiste.



> Retour à la liste des attentats