Projet Phoenix

projet_phoenix-1280x853.jpg
Suite aux besoins exprimés par les victimes, l’AfVT a décidé de concevoir un programme psychothérapeutique en 2014 destiné aux adultes touchés par un acte terroriste.

Introduction

Depuis 2014, l’AfVT conçoit des programmes psychothérapeutiques destinés à des personnes traumatisées et impactées par un acte terroriste.

Forts d’une expérience qui remonte à 2009, nous avons appris que la confrontation à un acte terroriste entraîne des blessures psychiques qui ne peuvent pas être comparées aux souffrances traumatiques engendrées par des accidents ou des catastrophes collectives.

En effet, outre le traumatisme et la violence subie, il est important de préciser que la victime d’un acte terroriste n’est jamais directement visée. C’est avant tout ce qu’elle représente qui l’est, tant par sa nationalité que par l’impact médiatique créé, ou par la possibilité de fragiliser les institutions à travers la souffrance de la victime.

Cette singularité du traumatisme lié à un acte terroriste doit impérativement être assimilée par les aidants et orienter leur approche psychothérapeutique. C’est donc avec ces considérations préliminaires que les programmes psychothérapeutiques proposés par l’AfVT sont de nature évolutive et qu’ils se déclinent à travers quatre volets : le Projet Papillon, le Projet Phoenix adultes, le Projet Phoenix adolescents et le Projet Mimosa pour les enfants.

Dernier point, les programmes de l’AfVT ne sont pas une alternative au suivi offert par les hôpitaux et certaines structures institutionnelles spécialisées : ils sont complémentaires, proposant notamment de relancer la dynamique d’un travail psychothérapeutique déjà en cours.

Les programmes de l’AfVT sont intégralement pris en charge et n’occasionnent aucun coût pour les participants.

 

Le Projet Phoenix adultes

Suite aux besoins exprimés par les victimes, l’AfVT a décidé de concevoir un programme psychothérapeutique en 2014 destiné aux adultes touchés par un acte terroriste.

Le Projet Phoenix adultes se présente sous la forme d’un séjour de cinq jours pour une dizaine de pensionnaires. Le lieu sélectionné s’inscrit dans un environnement serein et préservé visant à favoriser un retour apaisé sur soi et des échanges collectifs.

Ce programme propose chaque jour un groupe de parole suivi d’ateliers de création. L’accueil et la prise en charge des pensionnaires nécessitent une attention particulière en raison de l’isolement induit par l’acte terroriste.

Au terme du séjour, un suivi est assuré par l’AfVT auprès du groupe qui se réunit afin de poursuivre les échanges et les élaborations personnelles à un rythme mensuel et/ou trimestriel.

Le Projet Phoenix adultes propose ainsi une main tendue pour accéder à une nouvelle autonomie.

Au cœur de ce programme se situe le travail mené lors du groupe de parole, chaque matin. Accepter de panser les blessures morales fait partie des étapes par lesquelles passent les pensionnaires car il est difficile d’admettre la violence de l’effraction de l’acte terroriste. Accepter de sortir de l’isolement produit par le traumatisme et se diriger vers la reconstruction s’inscrivent pleinement dans le programme.

De ce fait, des psychologues spécialisés se joignent à d’autres professionnels animant les ateliers pour rendre le Projet Phoenix adultes le plus aidant possible, tout en aménageant des plages de liberté et des espaces d’intimité. Dans la continuité de leur reconstruction, certains pensionnaires du Projet Phoenix adultes décident de s’inscrire dans une activité bénévole pour l’AfVT ou une autre association afin d’aider les autres.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *