Mardi 18 octobre 1988

Explosion d’un véhicule de chercheurs français en Mauritanie

Le véhicule d’une équipe de chercheurs français en océanographie en mission sur le Cap Blanc en Mauritanie a sauté sur une mine.

L’explosion a causé la mort de trois des quatre chercheurs présents dans le véhicule : Didier MARCHESSAUX, Alain ARGIOLAS et Gérard VUIGNIER ainsi que d’Ely OULD AMEIN, le chauffeur de la mission. Le quatrième scientifique français présent dans le véhicule a été grièvement blessé dans l’attentat.

D’après les éléments de l’enquête, la mine a été déposée suite à la « guerre des sables » entre 1964 et 1965 qui opposa le Maroc à l’Algérie, principal soutien de l’organisation politique du Front Polisario. Une guerre froide persiste entre les deux pays, dont les tensions se sont cristallisées autour du conflit du Sahara occidental depuis 1975.



> Retour à la liste des attentats