AFVT_Aurelie_Chatelain_2015_Bouton_Attentat1Dimanche 19 avril 2015

Assassinat d’Aurélie CHÂTELAIN à Villejuif (Val-de-Marne)

Une jeune femme âgée de 32 ans a été assassinée à Villejuif, dans le Val-de-Marne, par un terroriste présumé vers 09h00 du matin.

Aurélie CHÂTELAIN a été retrouvée dans son véhicule qui commençait à brûler avec un dégagement de fumée visible. Atteinte de deux balles tirées au niveau de l’épaule droite, elle se trouvait sur le siège avant côté passager.

Les circonstances de la rencontre entre la victime et son meurtrier présumé font l’objet d’investigations menées par les enquêteurs. Pour autant, il a été mis en évidence que le GPS du principal suspect attestait de sa présence à Villejuif, le jour du meurtre. Les autorités ont pu faire rapidement fait le lien avec un homme, porteur de deux blessures par balles, qui a contacté le SAMU le soir même.

Le scénario qui reste privilégié par les enquêteurs est la tentative de vol d’un véhicule qui tourne mal, avec une réaction de défense présumée de la victime envers son agresseur. Ce dernier disposait d’un autre véhicule dans lequel plusieurs armes ont été retrouvées (fusils d’assaut de type Kalachnikov, armes de poing) ainsi que des gilets pare-balles et de nombreuses munitions. Il n’est pas non plus exclu qu’Aurélie CHÂTELAIN a été assassinée car elle aurait vu son agresseur en train de se préparer.

24 avril 2015

Sid Ahmed GHLAM, un étudiant en informatique âgé de 24 ans blessé par balles, est mis en examen et placé en détention provisoire pour un projet d’attentat contre une église de Villejuif et pour l’assassinat d’Aurélie CHÂTELAIN.

26 avril 2015

Une marche blanche est organisée dans la ville natale d’Aurélie CHÂTELAIN par le maire de Caudry, Guy BRICOUT, et rassemble 3000 personnes. L’émotion y est très vive car Aurélie a été conseillère municipale pendant six ans et était très appréciée. Une délégation de l’Association française des Victimes du Terrorisme y est présente pour témoigner de son émotion et de sa solidarité.

L’enquête

Après avoir nié pendant plusieurs mois, l’auteur présumé a fini par avouer sa volonté de commettre un attentat. Il persiste cependant à dire que la mort de la jeune femme est le fait d’un complice.

Au cours de l’enquête, trois hommes ont été mis en examen et écroués, soupçonnés d’avoir apporté une aide logistique à Sid Ahmed GHLAM dans la préparation de ses attentats. Plusieurs traces de son ADN et des traces de sang ont été retrouvés dans la voiture d’Aurélie CHÂTELAIN. Si le mobile reste à confirmer, le contact physique entre la victime et son agresseur est attesté par des traces ADN, ce qui pourrait laisser penser qu’Aurélie s’est défendue.

En outre, l’enquête semble démontrer l’existence de liens entre Sid Ahmed GHLAM et le coordinateur des attentats du 13 novembre 2015 de Paris et Saint-Denis, Abdelhamid ABAAOUD, également cité dans les enquêtes relatives à la tuerie du Musée juif de Bruxelles et à l’attaque contre le Thalys Amsterdam-Paris,

Une demande de légion d’honneur à titre posthume a été émise par le maire Guy BRICOUT.

Aurélie CHÂTELAIN était danseuse et professeure de fitness. Elle était la maman d’une petite fille de 5 ans.

Reportage BFM (22 avril 2015) : le Maire de Caudry : « Aurélie, c’était notre petite sœur » (1’50)

Reportage AFP (26 avril 2015) : la ville de Caudry rend hommage à Aurélie CHÂTELAIN (1’21)



> Retour à la liste des attentats